fbpx
Actualités
Partager sur

Marion Maréchal-Le Pen déclare vouloir supprimer les subventions de la LGBT

Marion Maréchal-Le Pen déclare vouloir supprimer les subventions de la LGBT
Partager
Partager sur Facebook

Marion Maréchal-Le Pen est au coeur d'une polémique où la candidate FN aux régionales dans les Provence-Alpes-Côtes d'Azur.

Lors d’une réunion publique entre Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste au régionale en Provence-Alpes-Côtes d’Azur pour le FN, et des sympathisants de la Manif pour Tous, la candidate du Front National a fait polémique en déclarant vouloir arrêter les subventions des plannings familiaux qu’elle juge politisés. Lorsque qu’une personne présente sur place lui demande : « est-ce que vous vous engageriez ce soir à stopper les subventions aux associations à caractère politique ou idéologique ? », celle-ci déclare qu’ « il y a vraisemblablement beaucoup de ménage à faire de ce point de vue-là, puisqu’il y a énormément d’associations politisées qui sont subventionnées, les copains politiques, mais aussi des subventions qui moi personnellement me choquent, en période de crise, particulièrement dans une région qui a un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. […] Je pense aussi aux 200.000€, chaque année, qui sont accordés aux plannings familiaux, des choses comme ça dont on sait que ce sont des associations très politisées ».

Marion Maréchal-Le Pen est fixe sur ses positions

Même si le public est, semble t’il, content, comme le déclare le site internet Madmoizelle.com, Marion Maréchal-Le Pen explique que le FN va vraisemblablement faire « beaucoup de ménage à faire de ce point de vue-là, puisqu’il y a énormément d’associations politisées qui sont subventionnées, les copains politiques, mais aussi des subventions qui moi personnellement me choquent, en période de crise, particulièrement dans une région qui a un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. […] Je pense aussi aux 200.000€, chaque année, qui sont accordés aux plannings familiaux, des choses comme ça dont on sait que ce sont des associations très politisées ». Encore une fois ses propos sont soutenus par l’audience qui applaudit Marion Maréchal-Le Pen avec plus de vigueur.

Ses déclarations ont fait flamber la toile

Malgré tout, certains internaute n’ont pas apprécié les déclarations de Marion Maréchal-Le Pen et se sont empressés de commenter ses déclarations sur Twitter. Même Najat Vallaud Belkacem, la ministre de l’Education Nationale, et Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des Femmes, y sont allées de leurs Tweets.