fbpx
Actualités
Partager sur

Marine Le Pen: son immunité parlementaire levée par l’UE

Marine Le Pen: son immunité parlementaire levée par l'UE

L'immunité parlementaire de Marine Le Pen a été levée par le Parlement européen. Cela fait suite à la demande de la justice française.

Comme annoncé hier, Marine Le Pen est en danger. En effet, la présidente du FN était sous le coup d’une levée immunitaire au parlement européen après la demande du tribunal de Nanterre. Ce matin, le Parlement européen a approuvé la levée de son immunité parlementaire. Ces derniers laissent donc libre cours à la justice française pour juger la présidente du FN. Elle est accusée d’avoir diffusé des images violentes sur son compte Twitter.

Des images publiées en réponse à Jean-Jacques Bourdin

Sur Twitter, Marine Le Pen avait publié des images des exactions de Daech. Trois images au total dont l’une d’elle représentait le corps décapité d’un prisonnier. Les trois images étaient des éxécutions commises par le groupe terroristes Etats Islamique. De son côté, Marine Le Pen s’était défendue en expliquant répondre au journaliste Jean-Jacques Bourdin. Le présentateur de RMC et BFMTV, avait en effet fait un comparatif entre le FN et le groupe terroriste. « Revenons sur Daech. Je voudrais revenir sur les liens… euh… entre Daech et le Front… enfin les liens, pas les liens directs entre Daech et le Front national, mais ce repli identitaire, qui finalement est une communauté… d’esprit, parce que l’idée pour Daech c’est de pousser la société française au repli identitaire », avait déclaré Jean-Jacques Bourdin.

Une levée immunitaire qui tombe mal pour Marine Le Pen

Cette levée immunitaire prend effet immédiatement. Cependant, elle ne concerne que cette affaire. La question des emplois fictifs du Front National soupçonnés par le Parlement européen n’est pas concernée. Cependant, la chef de cabinet de Marine Le Pen a été mise en examen. Dans l’affaire des images, c’est le député Gilbert Collard qui a lui aussi été inquiété. Mais sa levée immunitaire dépend surtout de l’Assemblée Nationale. Les députés français se sont opposés à cette levée. Le député du Groupe Bleue Marine ne risque donc pas une sanction judiciaire.

Cette annonce fait l’effet d’un tremblement de terre. Si Marine Le Pen est reconnue coupable, elle pourrait être condamnée. Peu de chance qu’elle purge une peine de prison. Malgré tout, se faire condamner en pleine campagne présidentielle n’est pas bon.