fbpx
Actualités
Partager sur

Jean-Marie Le Pen redevient président d’honneur du FN

Jean-Marie Le Pen redevient président d'honneur du FN

Jean-Marie Le Pen retrouve son poste de président d'honneur du FN. Une victoire juridique lui permet en effet de reprendre sa place au sein du parti.

Jean-Marie Le Pen jubile. En effet, le fondateur du FN, âgé aujourd’hui de 88 ans vient de gagner une victoire judiciaire de grande ampleur. La cour d’appel de Versailles a rejeté le recours intenté par son ancien parti (FN) à son encontre. Jean-Marie Le Pen retrouve donc son rang de président d’honneur du parti d’extrême droite et tous ses droits.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas tardé à se féliciter de cette victoire. Publiant un communiqué, il a déclaré: « Apaisement et rassemblement sont les préalables aux succès électoraux. Il faut maintenant panser les plaies d’une base militante meurtrie et en finir avec l’esprit d’exclusion ». Avant d’ajouter que « ces décisions de justice s’imposent sans délai aux dirigeants du parti que j’ai fondé et dirigé durant 40 ans ».

Le président d’honneur reprendra ses fonctions à Nanterre

Malgré tout, l’affaire semble loin d’être terminée. Si judiciairement parlant, Jean-Marie Le Pen retrouve sa place, la discorde qu’il a avec le reste du parti reste cependant la même. D’autant plus que ses bureaux n’existent plus. En effet, depuis son éviction lors de l’été 2015, le FN avait rapidement aménagé l’espace de Nanterre. Il a été créé un espace pour les permanents du siège de Nanterre.

Mais non sans ironie, Jean-Marie Le Pen a annoncé qu’il serait patient. « Nous avons une certaine éducation. Nous n’allons pas revenir dans les lieux dans la journée » a déclaré un de ses proches au Parisien. Malgré tout, ce même interlocuteur précise que Jean-Marie Le Pen reprendra bien la place qui lui est due.

Jean-Marie Le Pen dans la campagne présidentielle de sa fille ?

De plus, le Parisien explique que les réunions du bureau politique, auxquelles le père de Marine Le Pen aurait dû participer, se feront désormais avec sa présence. Pas certain que les proches de sa fille, Marine Le Pen, soient contents de le revoir prendre sa place. D’autant que la campagne présidentielle de 2017 commence à peine. Jean-Marie, même en bisbille avec les cadres du parti, compte bien jouer un rôle.