fbpx
Actualités
Partager sur

Italie: trois terroristes préparaient un attentat contre la ville de Venise

Italie: trois terroristes préparaient un attentat contre la ville de Venise
Partager sur Facebook

La ville de Venise en Italie a failli être le théâtre d'un attentat terroriste. Trois hommes projetaient une explosion sur le pont du Rialto.

Ce jeudi, la police italienne a arrêté trois personnes originaire du Kosovo. Les trois suspects sont soupçonnés d’avoir voulu commettre un attentat dans la ville de Venise. Plus précisément sur le pont du Rialto, le plus célèbre de la ville d’art d’Italie. Selon l’AFP, les autorités ont établi la radicalisation religieuse des suspects et ont donc pu rapidement réunir les preuves de leur culpabilité.

Une information confirmée par la justice d’Italie

C’est lors d’une conférence de presse du procureur Adelchi d’Ippolito, en charge de l’enquête, que la cible a été annoncée à la presse. Il s’agissait du pont le plus célèbre d’Italie. Celui du Rialto à Venise. Dans une conversation, un des hommes interpellés aurait déclaré: « Avec Venise, tu gagnes tout de suite le paradis. Vu le nombre de mécréants qu’il y a, à mettre une bombe au Rialto ». Des déclarations fournies par la justice.

Parmi les suspects, deux travaillaient comme serveur dans la principale ville du nord-est de l’Italie. Les trois se sont fait prendre alors qu’il s’entraînaient en regardant des vidéos de propagande djihadistes. Il suivaient notamment les événements de l’organisation Etat islamique (EI). Avec ces vidéos, ils s’entraînaient à la fabrication artisanale d’engins explosifs. Un procédé fréquemment utilisé par les terroristes en place sur le territoire européen.

Une opération anti-terroriste de grande ampleur

Les trois hommes n’étaient pas inconnus des services de police. En effet, ils avaient été placés sur écoute depuis plusieurs mois. C’est notamment leur explosion de joie devant l’attentat du parlement de Londres la semaine passée qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs. Parmi eux, certains avaient émis l’idée de quitter l’Italie afin de rejoindre les rangs de Daech en Syrie.

L’arrestation a été effectuée par une unité d’élite des forces de police présente en Italie. Celle-ci s’est déroulé dans le centre historique de la ville de Venise et près de 12 perquisitions ont été effectuées. Une manoeuvre salué par le ministre de l’Intérieur de l’Italie, Marco Minniti. « Un résultat important dans la prévention du terrorisme », a-t-il déclaré.