fbpx
Actualités
Partager sur

François Hollande refuse de célébrer la passation de pouvoir face à Le Pen

François Hollande refuse de célébrer la passation de pouvoir face à Le Pen

François Hollande envisage de se défiler de ses fonctions présidentielles le jour de la passation de pouvoir si Marine Le Pen est élue.

François Hollande est inquiet. Il sait, au vu des sondages, que la possibilité de l’élection de Marine Le Pen ne tient qu’à un fil. Et l’idée de devoir passer le pouvoir à la patronne du Front National ne semble pas vraiment du goût du président.

François Hollande inquiet par la montée de Marine Le Pen

C’est la tradition en France. Après chaque élection présidentielle, le président sortant se prête au jeu de la passation de pouvoir. Une cérémonie avant symbolique qui veut que le président accepte le jeu démocratique en rendant les clés de l’Elysée.

François Hollande, en renonçant d’entrée de jeu de se présenter à sa propre succession a déjà signé une première dans l’histoire de la Ve République. Mais le président pourrait bien aussi nous réserver une surprise au moment de la passation de pouvoir.

En effet, selon une information de L’Opinion, le président de la République réfléchit sérieusement à sécher le jour de la passation. Dans l’entourage de François Hollande, la rumeur circule qu’il ne souhaite en aucun cas passer le pouvoir à Marine Le Pen si elle devait être élue. Or, à en croire les sondages, cette éventualité pourrait bien se produire, et c’est bien ce qui inquiète François Hollande.

Il se serait donc renseigné pour savoir s’il a le droit d’esquiver la cérémonie de passation de pouvoir. Et la réponse est oui. A en croire BFMTV qui a interrogé un ancien chef du protocole de l’Elysée.

« Ce n’est pas impensable. Le président de la République peut ne pas assister à l’installation de son successeur. Même si la tradition en a toujours voulu autrement. »

Le Premier ministre lui aussi tourmenté

La rumeur sur la passation de pouvoir en agite plus d’un. En particulier Bernard Cazeneuve, Premier ministre. Une rumeur, aussitôt démentie par Matignon, voulait que Bernard Cazeneuve refuse de démissionner de son poste au soir du 7 mai.

En effet, la tradition veut que le Premier ministre quitte ses fonctions en même temps que le président sortant. Cela permet ainsi au président arrivant de désigner son Premier ministre et de construire son gouvernement. Cependant, le gouvernement est responsable devant l’Assemblée nationale.

Il semble donc logique de garder le Premier ministre jusqu’aux élections législatives. Et c’est ce qu’envisageait donc de faire Bernard Cazeneuve selon la rumeur. Cela lui permettrait sans doute, en cas de victoire de Marine Le Pen, de bloquer sa politique pendant les premières semaines de son mandat.

Evidemment, toutes ces suppositions sur la passation de pouvoir et le maintien du gouvernement se basent sur l’éventualité de la victoire de Marine Le Pen. Or, pour le moment la candidate est donnée perdante quelque soit son adversaire au second tour. Se heurtant donc au fameux plafond de verre.