fbpx
Actualités
Partager sur

Hollande-Poutine: que retenir de la rencontre entre les deux chefs d’Etat ?

Hollande-Poutine: que retenir de la rencontre entre les deux chefs d’Etat ?

François Hollande et Vladimir Poutine se sont rencontrés pour parler de la lutte anti-Daech. Voilà ce qui est à retenir de la rencontre.

François Hollande et Vladimir Poutine sont forcément liés ces derniers temps. Si le président français et le président russe sont les deux principaux dirigeants à avoir envoyé une force militaire aérienne au dessus de la Syrie, ils sont aussi attachées l’un à l’autre pour les attentats commis contre leurs populations. Si la Russie n’a pas été frappée directement sur son sol contrairement à la France, l’attentat contre un avion de ligne dans le Sinaï a aussi marqué Vladimir Poutine. Et pour intensifier leurs efforts contre l’Etat Islamique, les deux hommes se sont rencontrés jeudi 26 novembre afin de mettre au point une coalition et une alliance dans la lutte contre Daech.

Vladimir Poutine assure son soutien à la coalition antiterroriste

Lors d’une conférence de presse à l’issue des négociations et de la rencontre, Vladimir Poutine a parlé d’un « respect » envers la coalition qui s’attaque à l’Etat Islamique, malgré que celle-ci soit dirigée par les Etats-Unis, dont les relations avec la Russie ont toujours été très tendues. Le dirigeant russe a même fait part du souhait de former une coalition unique pour mieux conditionner les efforts de guerre entrepris contre Daech. De son côté, François Hollande a tiré de cette rencontre que les deux pays sont d’accord pour organiser conjointement les frappes aériennes sur l’Etat Islamique et que Vladimir Poutine a accepté d’intensifier les échanges de renseignements entre les différentes forces de la coalition.

Une tragédie commune qui unit toutes les victimes

François Hollande, lors de la conférence de presse que « nous devons faire cette coalition large ensemble pour frapper le terrorisme, pour que l’ensemble des pays agissent contre le terrorisme et contre Daech »? Symbole de leur unification, le président russe Vladimir Poutine, a rappelé que Paris, le Liban, le Nigéria, le Mali et la Russie sont unis dans cette tragédie commune. « Nous sommes unis dans notre détermination à en établir et punir les coupables » a annoncé le président russe. Pour sa part, François Hollande a proposé l’aide de la France au cours de l’enquête pour l’attentat contre l’Airbus A321 en Egypte.