fbpx
Actualités
Partager sur

Grindr: l’application est une « une menace » pour les États-Unis !

Grindr: l’application est une « une menace » pour les États-Unis !
Partager sur Facebook

Grindr bouscule les États-Unis. Le propriétaire chinois Kunlun est obligé de revendre l'application sous la pression de la CFIUS.

Grindr collecte énormément de données de ses utilisateurs et ne respecte pas leur vie privée. Il faut le savoir avant d’utiliser cette application.

Seulement voilà, le rachat de Grindr par un Chinois ne plaît pas du tout aux États-Unis. Ils se sentent menacés et ils ont peut-être raison. Ou peut-être est-ce un abus de position dominante ? En tous cas, ils font pression auprès de la Commission sur l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) pour que le chinois la revende. Car pour eux il en va d’un risque pour la « sécurité nationale » du pays.

Grindr: au coeur de la guerre États-Unis / Chine

Kunlun voulait propulser Grindr en bourse. Mais il n’en a pas eu le temps. La CFIUS est tombée sur le propriétaire avant que cela ne se produise. Rappelons que depuis 3 ans, les actionnaires majoritaires de Grindr sont des Chinois. Et que si Kunlun avait réussi à faire entrer Grindr en bourse, il aurait été propriétaire de l’application pendant un sacré bout de temps.

Et les États-Unis, dans leur névrose face à la Chine, ne veulent absolument pas que des Chinois puissent récolter les données des Américains. Notamment les données de haut-fonctionnaires ou de personnalités importantes, proches du président Trump. Ce qui pourrait mettre à mal le pays et donner largement des avantages aux Chinois.

Grindr: Kunlun Group, « un risque pour la sécurité nationale »

Avec les multiples pressions que la CFIUS infligent à Kunlun Group, le dirigeant s’active pour revendre l’application au plus vite. Il travaille avec la banque d’investissement Cowen Inc pour parer à la situation. En tentant de revendre Grindr a des Américains ou d’autres sites de rencontre.

Les États-Unis ont très peur. Car les Chinois sont pour l’instant toujours en possession de l’application. Et si l’entreprise venait à dévoiler l’homosexualité de certaines personnes proches du pouvoir au gouvernement chinois cela donnerait un coup d’avance à la Chine. Surtout que beaucoup de personnes proches du pouvoir de Trump son contre les gays mais peut-être le sont -ils en cachette…? Qui a raison, qui a tord ? La guéguerre en tout cas n’est pas prête de prendre fin…

Crédit photo : 01 Net