fbpx
Actualités
Partager sur

Front National: la guerre est déclarée entre Marion Maréchal et Florian Philippot

Front National: la guerre est déclarée entre Marion Maréchal et Florian Philippot

Le Front National serait-il face à une guerre interne ? En effet, Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot s'attaquent par médias interposés.

La guerre semble déclarée au Front National entre Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot. Il y a une semaine, la nièce de Marine Le Pen avait lancé dans la presse des propos polémiques sur l’IVG. Insistant sur le fait qu’ils ne devaient plus être remboursés. Cette déclaration va à l’encontre du programme du FN selon Florian Philippot qui avait descendu Marion Maréchal-Le Pen sur BFMTV, lui demandant de se ranger derrière la ligne du Front National.

Mais cela n’a visiblement pas plu à la petite-fille de Jean-Marie Le Pen qui s’est attaquée au vice-président du FN. « Quand on définit la ligne du FN ou qu’on décide d’un changement stratégique, on le fait dans les instances du parti, on ne le fait pas tout seul sur BFM TV », a répondu Marion Maréchal-Le Pen dans le JDD. Celle-ci demande même à son rival du parti de lui montrer plus de respect.

La ligne du Front National sur la question n’est pas claire

Mais pourquoi une telle guerre ? Car les deux cadres du Front National semblent être certains que leurs propos suivent la ligne du parti. En effet, sur le remboursement de l’IVG, Marine Le Pen avait déclaré en 2012 qu’elle souhaitait revenir sur le système actuel. Ce à quoi Marion Maréchal-Le Pen a répondu par la positive dans le journal traditionaliste Présent. De son côté, Florian Philippot tient à ne pas revenir sur l’IVG et déclare que le Front National ne souhaite rien faire dessus. Mais alors qu’elle est la ligne du parti ? Pas dé réponse sur la question, mais un appel à l’unité.

Du coup, c’est la guerre en interne au FN. Si bien que Louis Aliot, l’un des vice-présidents du Front national, a dû aussi rentré dans le jeu. Lui, insiste sur la volonté de se rassembler derrière Marine Le Pen. Sur France 2, il déclare: « je leur dis d’arrêter les bêtises. Si certains ont des états d’âme, je leur conseille de les garder pour eux et de ne pas en faire état sur la place publique. Parce que ça ne sert ni leur mouvement ni leurs idées ».

Marine Le Pen n’apporte pas réellement de réponse claire

Mais qu’en est-il du côté de Marine Le Pen ? Invitée dimanche sur RTL, elle aussi a appelé à mettre fin à ces disputes en interne au sein du Front National. Elle n’a cependant pas pris parti pour l’un ou l’autre. « Je dis à tout le monde : les électeurs ne nous pardonneront pas de tomber dans des chicayas », a-t-elle déclaré à l’antenne.

Selon elle, la question de l’IVG est un débat « tranché et même lunaire ». Il n’y a même aucune « concession à faire » aujourd’hui. Malgré tout, le duel entre Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot semble être un combat d’égo difficile à résoudre. Surtout que Marine Le Pen n’a pas apporté de réponse claire. L’IVG fait parti de la loi Veil datant de 1975. Pourtant, elle fait encore débat au sein des instances politiques. La question avait été soulevé durant la Primaire de la Droite et du Centre. Et les députés ont voté une loi contre la désinformation sur le sujet la semaine passée.