fbpx
Actualités
Partager sur

Fraude fiscale: Thierry Solère porte plainte contre le Canard Enchaîné après un article à charge

Fraude fiscale: Thierry Solère porte plainte contre le Canard Enchaîné après un article à charge

Thierry Solère a annoncé qu’il porte plainte pour diffamation contre le Canard Enchaîné après un article qui l’accuse de fraude fiscale.

Invité sur BFMTV mardi soir, Thierry Solère annonce qu’il porte plainte contre le Canard Enchaîné. Le journal satirique a publié un article qui reprend une affaire de septembre.

Thierry Solère, accusé de fraude fiscale

Thierry Solère aurait fraudé le fisc. Ce sont les accusations que l’on peut lire dans le Canard Enchaîné de ce mercredi. Et si Thierry Solère porte plainte pour diffamation contre le journal, ces accusations ne sont pas nouvelles.

En septembre dernier déjà, Mediapart révèle que le député des Hauts-de-Seine fait l’objet d’une enquête pour fraude fiscale. En effet, il n’aurait pas payé ses impôts entre 2010 et 2013.

Sans compter que sa femme, Karine Theet-Solère, a été rémunérée comme assistante parlementaire pour 4 400 euros par mois. Mais qu’à première vue, le député ne possède de permanence ni à l’Assemblée nationale, ni dans les Hauts-de-Seine.

L’office national de lutte contre la corruption et la Haute Autorité de la transparence de la vie publique ont également enquêté. Notamment sur les revenus du couple Solère. Thierry Solère, député, pourrait être impliqué dans une affaire de conflits d’intérêts.

En effet, alors qu’il est élu à l’Assemblée, il touche 12 000 euros brut par mois de la part de l’entreprise Chimirec. Mais un employé, contacté par le Canard, affirme ne l’avoir jamais vu.

En pleine campagne présidentielle et affaire du PenelopeGate

Karine Theet-Solère, elle, a déclaré n’avoir d’autre revenus que son salaire d’attachée parlementaire. Mais comme le révèle l’enquête du Canard Enchaîné et de Mediapart, son cabinet de conseil dégage 200 000 euros de bénéfices.

Aujourd’hui, Thierry Solère veut donc dénoncer l’enquête du Canard Enchaîné. Il accuse le journal de vouloir démonter la campagne présidentielle de François Fillon. Le député LR est en effet le porte-parole de la campagne du candidat.

En septembre dernier déjà, il accusait le gouvernement d’avoir tenté d’entacher la primaire de la droite. A l’époque il était le président de la Haute Autorité de la primaire. Dans un communiqué il disait qu’il y avait « une volonté manifeste de me nuire », de la part du gouvernement.