fbpx
Actualités
Partager sur

François Hollande fait une énorme boulette sur la question du chômage chez les jeunes

François Hollande fait une énorme boulette sur la question du chômage chez les jeunes

Le président français, François Hollande, a fait une énorme erreur lors de son interview sur France Télévision. Il s'est trompé sur le taux de chômage des jeunes. De mauvaise augure dans une situation de soulèvement de la jeunesse.

C’est une boulette qui ne passe pas dans le contexte actuel avec le mobilisation de la jeunesse. Le président de la République, François Hollande, interrogé hier sur France 2, a fait preuve d’un optimisme un peu trop prononcé. En effet, selon le président, le chômage des jeunes en France est dans la moyenne européenne. Le problème, c’est que selon l’office européen de statistiques Eurostat, le chômage de la jeunesse en France est de 25,9%. La moyenne de l’Union Européenne est de 19,7%. Pire encore, l’hexagone n’est même pas dans la moyenne de la zone euro qui se situe à 22%. Alors François Hollande a-t-il tenté un coup d’intox, ou était-il vraiment mal informé ?

François Hollande reste sur ses positions

Pourtant, François Hollande avait l’air sûr de lui quand la journaliste politique de France Télévision, Léa Salamé, lui a indiqué que le taux de chômage de la jeunesse était de cinq points supérieurs à la moyenne de l’Union Européen. Le président lui avait lâché un « Non, ce n’est pas vrai! ». Et lorsque l’erreur lui a été mis devant les yeux en fin d’émission, François Hollande a tenté vainement de se justifier en déclarant: « Oui mais enfin… Je vous redis que nous avons une population active beaucoup plus jeune. Par ailleurs, nous avons des jeunes qui sont en formation et à l’université qui ne sont pas recensés comme chômeurs par les statistiques françaises », contrairement aux normes européennes.

Une population trop jeune en France selon El Khomri

Une erreur de François Hollande sur laquelle les membres du gouvernement ont eux aussi été interrogés. C’est le cas de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, interrogée sur Itélé vendredi 15 avril au matin. Si elle ne conteste pas les chiffres de l’Union Européenne, elle explique cette situation d’une manière plus chiffrée et plus complexe en prenant exemple sur le voisin Allemand, proche du plein emploi: « nous sommes dans la moyenne haute de l’Union européenne. Pourquoi? Parce qu’en France, il y a, chaque année, 700.000 départs à la retraite et entre 800.000 et 850.000 entrées sur le marché du travail. En Allemagne, ce sont 700.000 personnes qui partent à la retraite et 400.000 entrées sur le marché du travail. Du coup, même sans créer d’emplois, le chômage baisse en Allemagne », a déclaré la ministre.