fbpx
Actualités
Partager sur

François Fillon: il veut continuer la Présidentielle 2017 mais…

François Fillon: il veut continuer la Présidentielle 2017 mais...

François Fillon semble vouloir se maintenir comme candidat à la Présidentielle 2017. Si les cadres du parti le soutiennent encore... Sur le terrain c'est autre chose.

Ne rien lâcher, toujours tenir la barre… François Fillon semble ne pas vouloir partir de sa position de candidat à la Présidentielle 2017. En effet, alors qu’une partie de son camps et François Bayrou réclame un départ, lui reste muet. Cependant, alors que ses principaux rivaux ont tous lancé une nouvelle étape de leur campagne, François Fillon continue de faire face aux critiques. Selon plusieurs médias, il pourrait longuement s’expliquer ce lundi 6 février. Une manière d’éteindre le feu des soupçons d’emplois fictifs qui concernent toute sa famille ?

En effet, à 16 heures, une conférence de presse à son QG de campagne sera organisée. « M. Fillon souhaite s’exprimer devant les Français », explique ses proches à l’AFP sans pour autant donner de détails sur l’éventuel discours de son candidat. Une des ces sources précise cependant qu’il ne renoncera pas. Mais il « va changer de stratégie, être plus offensif dans sa défense ».

A droite on tente de sauver les meubles et l’unité

Malgré tout, si ils appellent à l’unité est requise pour sauver le candidat Fillon, la droite reste divisée. Malgré tout, on tente d’éteindre l’incendie coûte que coûte chez les Républicains. « La vraie force de Fillon, c’est qu’il n’y a pas de plan B. Sauf un plan Bérézina. Il a gagné sur une ligne idéologique claire: transformation économique radicale et conservatisme sociétal », explique un de ses soutiens à l’AFP.

Du côté des soutiens d’Alain Juppé, notamment chez Jean-Pierre Raffarin, on ne parle pas de plan B. « C’est (François Fillon) qui a la légitimité, c’est lui éventuellement qui peut la transmettre », déclare l’ex-Premier ministre sous le mandat de Jacques Chirac. Alain Juppé, le perdant du second tour s’est lui-même refusé à prendre la place de Plan B en cas d’éviction de François Fillon pour la Présidentielle 2017.

Les Français dégoûté et dépité par François Fillon

Mais si François Fillon ne se retire pas, il semble malgré tout que les électeurs ne soient pas d’accord. Un sondage paru dans le JDD montre que 68% des Français aimeraient voir le candidat Les Républicains se retirer. Ils sont cependant 64% des sympathisants de droite à le soutenir. Pour le moment, ce sont les députés et les élus territoriaux qui subissent la colère des électeurs dans cette affaire.

« Dans ma commune, j’ai fait arrêter la distribution des tracts », explique un député-maire d’Ile-de-France à l’AFP. Ces fameux tracts demandaient l’arrête de la « chasse à l’homme ». Ils ont été tirés à 4 millions d’exemplaires. Un autre élu confie à l’agence de presse que « les retours de terrain sont très mauvais. L’image de probité de François Fillon est ternie. Il a abusé du système, le coup de ses enfants ne passe pas ».

En conséquence, si François Fillon se maintient dans la course à la présidentielle, il le fera à l’opposée des envies de la liesse populaire. Pas sûr que ce soit l’image d’un Président comme le souhaite les Français pour 2017.