fbpx
Actualités
Partager sur

François Fillon et sa femme entendus sur l’affaire de l’emploi fictif

François Fillon et sa femme entendus sur l'affaire de l'emploi fictif

François Fillon et sa femme ont été entendus par les policiers de l'office central de lutte contre la corruption et les infractions financières.

Les locaux du Groupe d’intervention régional (GIR) étaient au coeur de l’actualité hier. En effet, entre ces murs, François Fillon et sa femme ont été entendus par la justice dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet national financier (PNF). L’objectif étant de savoir si Pénélope Fillon a bien bénéficié d’un emploi fictif au sein de La Revue des Deux Mondes et en tant qu’attachée parlementaire. Ces révélations parues dans le Canard Enchaîné avait fait énormément de bruit.

Ce sont les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF) qui ont procédé à l’interrogatoire. Selon les proches de François Fillon contactés par Le Figaro, le couple a été entendu « entre 15h20 et environ 21h00 ». François Fillon et sa femme « ont pu apporter des éléments utiles à la manifestation de la vérité. Afin d’établir le travail réalisé par Madame Fillon », précise un communiqué de l’équipe de campagne du candidat.

François Fillon ne sera plus candidat s’il est mis en examen

Penelope Fillon est suspectée d’avoir bénéficié d’un emploi fictif comme assistante parlementaire de son mari et de son suppléant au Palais Bourbon. Un autre emploi fictif à La Revue des Deux Mondes est aussi dans le viseur de la justice. Ce poste aurait été rémunéré près de 5000 euros bruts par mois entre mai 2012 et décembre 2013. Pour ce qui est du poste d’attachée parlementaire, la femme de François Fillon aurait perçu près de 500 000 euros brut pour son travail à l’Assemblée. Si François Fillon nie que ces emplois soient fictifs, les enquêteurs s’interrogent sur la véritable teneur de ces travaux.

Dans cette affaire, François Fillon parle de calomnies et a même annoncé vouloir parler avec la justice. Au journal télévisé de TF1, il a assuré que s’il était mis en examen, il renoncerait à se présenter à la Présidence de la République. L’ex-directeur de la publication de la revue des Deux Mondes, Michel Crépu, a été entendu en tant que témoin. Dans les colonnes du Canard Enchaîné, il a déclaré: « l’épouse de François Fillon a bien signé deux ou peut-être trois notes de lecture. Mais à aucun moment je n’ai eu la moindre trace de ce qui pourrait ressembler à un travail de conseiller littéraire ».

Quatre solutions dans l’enquête concernant François Fillon et sa femme

Dans cette affaire, quatre protagonistes sont concernés. Il s’agit de François Fillon et sa femme, son suppléant dans la Sarthe et l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière. L’enquête en question peut se solder par un classement sans suite si rien n’est prouvé par les enquêteurs. Dans le cas contraire, une information judiciaire pourrait être ouverte par le PNF. Les recherches en vue d’un jugement pourraient ainsi prendre plusieurs mois.

Dans un autre cas, l’enquête pourrait être renvoyait devant un tribunal correctionnel. Ce qui reviendrait à une mise en examen. Une dernière possibilité serait qu’un des protagonistes plaide coupable. Mais vu la défense de François Fillon dans les médias, cette possibilité est la moins crédible.