fbpx
Actualités
Partager sur

Florian Philippot: le vice-président du FN s’attaque à la gauche pour son Référendum

Florian Philippot: le vice-président du FN s’attaque à la gauche pour son Référendum

Florian Philippot n'a pas mâché ses mots face au référendum de la gauche qui vise à unir les partis de gauche.

Invité de BFM Politique dimanche soir, Florian Philippot a été questionné sur le fameux référendum du PS qui devait conclure sur la solidarité des partis de gauche. Celui-ci n’a pas mâché ses mots. Le vice-président du FN a qualifié ce vote de machin, expliquant qu’il s’agissait d’ u« ne petite tambouille qui n’intéresse absolument personne ». Il a d’ailleurs critiqué ouvertement les différentes failles du système. Il a notamment déclaré que « Spiderman, Lady Gaga, les Pokémon ont voté. La fée Clochette a aussi voté je crois! ». Un moyen de faire comprendre que le vote, ouvert à tous, pouvait être facilement victime de bourrage d’urnes.

Le bourrage d’urnes aurait-il eu lieu ?

Au final, rien n’empêchait de voter à plusieurs reprises si l’ont possédait plusieurs comptes de messagerie électronique. D’ailleurs certains élus, qui avaient affirmé qu’ils ne participeraient pas aux votes, ont reçu des mails de confirmation de leur vote qu’ils n’ont effectivement pas fait… « Donc je viens de recevoir un mail de « reférendum Unité » me remerciant pour mon vote ?!??Bourrage des urnes… Je le crains #foutagedegueule », a déclaré l’élu d’Europe Ecologie les Verts sur Twitter, Emmanuelle Cosse, alors que celle-ci avait affirmé qu’elle ne participerait pas au référendum PS.

Un référendum contesté par toute la classe politique

Entre soupçons de bourrage d’urnes et de participations illimités, les résultats risquent d’être fortement mitigés. Très contesté par l’opposition, ce référendum a notamment été très contesté par les propres élus de gauche qui jugeaient ce référendum commue de la « politicaillerie » et de la « comedia dell’arte ». « La moitié du PS nous a tapé dessus, toute la presse vomit notre référendum » avait déclaré un élu PS à BFMTV suite aux multiples attaques qui venaient de partout. Ce référendum avait pour but de souder les partis de Gauche pour les élections régionales à venir.