fbpx
Actualités
Partager sur

François Fillon confirme sa candidature et éteint la révolte au sein du parti

François Fillon confirme sa candidature et éteint la révolte au sein du parti

François Fillon a réaffirmé, en réunion de groupe à l’Assemblée nationale, qu’il ne retirerait pas sa candidature à la présidentielle.

Dès le début de l’affaire des emplois fictifs de son épouse, François Fillon a dit qu’il retirerait sa candidature … si la justice le met en examen. Cependant, l’affaire éclabousse sa campagne depuis plus de deux semaines maintenant.

A droite la colère gronde

En déplacement à La Réunion en début de semaine, François Fillon a été contraint d’annuler sa visite à un mémorial. La raison ? Le candidat aurait dû faire face à un groupe de manifestants qui réclamaient des réponses après le PenelopeGate.

François Fillon n’a donc pas eu le courage d’affronter une foule qui aurait pu gâcher sa venue. Mais le fait est que les médias ont surtout retenu qu’il s’était défilé face à une vague contestataire qui enfle depuis le début du PenelopeGate. En effet, aujourd’hui, même au sein de sa famille politique, François Fillon est contesté.

Lundi soir, une vingtaine de députés Les Républicains se sont réunis pour réclamer son retrait de la présidentielle. Entre eux, ils ont même commencé à évoquer des noms pour remplacer le champion de la droite.

Dans les sondages, François Fillon perd aussi des points auprès des sympathisants de droite. L’heure est donc à la remise en question. Et ça, François Fillon n’est pas près de le faire. Lors de ses premières interviews après la sortie révélatrice du Canard Enchaîné, il a promis de se retirer s’il était mis en examen par la justice.

François Fillon reprend les commandes

Il espère ainsi apaiser les consciences. Cependant, il sait très bien que la justice ne peut avancer aussi vite. Cette annonce vise sûrement à gagner du temps. Mais la campagne s’enfonce toujours plus au point qu’on ne parle plus de son programme présidentiel.

Les frondeurs de la droite ont donc été appelés à une nouvelle réunion avec François Fillon à l’Assemblée nationale ce mardi. Le candidat de la droite en profite pour mettre les points sur les i. Hors de question de retirer sa candidature à la présidentielle.

Dès le début de la réunion, il rappelle qu’il est le premier visé par les attaques médiatiques et judiciaires. Et donc qu’il est le mieux placé pour savoir que la campagne n’avance plus. Selon Le Figaro, il aurait même prévu de déjeuner avec Nicolas Sarkozy pour discuter de la situation.

En tous les cas, après discussion avec les autres candidats de la primaire, il est convenu qu’il ne se retire pas de la course. Il affirme d’ailleurs qu’il n’y a pas de meilleure solution. Un retrait de sa candidature mettrait en effet à mal la famille politique de la droite.

Après une primaire qui a permis de reposer les bases idéologiques de la droite, hors de question de renier le candidat légitime.

François Fillon demande donc aux frondeurs d’éteindre les braises de la révolte et de l’aider à mener sa campagne à bien.