fbpx
Actualités
Partager sur

Etats-Unis: un suspect recherché après un meurtre sur Facebook Live

Etats-Unis: un suspect recherché après un meurtre sur Facebook Live
Partager
Partager sur Facebook

Un homme a filmé un meurtre en Facebook Live. Une vidéo glaçante dont celui-ci se vante d'en avoir tué treize. Le FBI est à ses trousses.

La vidéo fait froid dans le dos. On y voit le meurtrier, un habitant de la ville de Cleveland sortir de son véhicule et s’approcher d’une personne âgée. Après quelques questions absurdes, il l’abat froidement. Une vidéo filmée sur Facebook Live et diffusée sur le réseau social. Il a fallu trois heures pour que ces images soient effacées par les autorités.

Un meurtre dont le tueur se vante d’en avoir réalisé plusieurs. « J’en ai tué 13, et je cherche à en tuer une quatorzième au moment où je parle », déclare le suspect dans une autre vidéo publié sur Facebook Live. Malgré tout, les enquêteurs mettent en doute ses déclarations. En effet, aucun autre meurtre dans la région n’a été découvert.

La tête du suspect mise à prix

Le suspect est activement recherché par les forces de l’ordre et la police fédérale. Si au départ, seul l’Etat d’Ohio était sous le coup de ces recherches, les autorités l’ont étendues à tous les territoires du pays. « Nos recherches atteignent maintenant l’ensemble du pays », a annoncé le chef de la police de Cleveland, Calvin Williams. Pour le moment, aucune trace du suspect. Ce dernier a vu sa tête mise à prix 30 000 dollars par le FBI. L’homme pourrait être armé et dangereux.

Le suspect a d’ailleurs était identifié par la police. Il s’agirait de Steve Stephens, un homme de 37 ans, chauve, barbu et conducteur d’une Ford Fusion blanche. Il a d’ailleurs annoncé qu’il avait l’intention de tuer d’autres personnes.

Un nouveau contrôle plus performant sur les Facebook Live

« Nous savons que Steve Stephens se trouve quelque part. Nous ne savons pas dans quelles conditions ni où. Et nous demandons au public de rester vigilant », a ajouté la police. Selon certaines informations, le mobile serait celui d’une déception amoureuse. L’homme, instable, aurait été repoussé par sa fiancée récemment et aurait complètement craqué.

La vidéo polémique est restée longtemps publiée sur Facebook. Si bien que Facebook a ouvert une nouvelle gestion de ses Facebook Live afin de pouvoir les censurer au plus vite quand il s’agissait d’acte de violence. Cela passe notamment par un signalement facilité et une prise en charge plus rapide des modérateurs.