fbpx
Actualités
Partager sur

Emploi: François Hollande va t’il mettre fin à la semaine de 35 heures ?

Emploi: François Hollande va t'il mettre fin à la semaine de 35 heures

Lors de sa présentation pour son plan emploi, François Hollande a laissé sous-entendre que les 35 heures de travail hebdomadaires pourraient être contournées par les entreprises grâce à une majoration plus faible des heures supplémentaires.

Lors de son discours pour la présentation de son plan emploi devant le Cese (Conseil économique, social et environnemental), François Hollande a laissé plusieurs messages subliminaux qui pourrait changer la vie des employés en France. Il a déclaré que les accords d’entreprises pourront « fixer les modalités d’organisation du temps de travail, sans remettre en cause la durée légale, en permettant par exemple de fixer le taux de majoration ou le nombre d’heures supplémentaires, ou de moduler davantage le temps de travail au-delà même de l’année ». Pour le moment, les heures supplémentaires sont majorées à hauteur de 25%. Mais les accords d’entreprise peuvent envisager une rémunération plus faible à hauteur de 10%. La déclaration de François Hollande est donc pleine de sous-entendus qui affolent les acteurs du marché de l’emploi.

François Hollande souhaite trouver un juste milieu

Mais si la majoration des heures supplémentaires est effective, cela signifie que la frontière entre les 35 premières heures et les heures supplémentaires va diminuer. Cette réforme du marché du travail entreprise par la ministre du Travail, Myriam El Khomri va dans ce sens. Si la loi des 35h n’est pas en elle même remise en cause par le gouvernement, avec cette déclaration, François Hollande permet en fait de détourner l’obligation légale d’un salarié à bénéficier d’heures supplémentaires majorées à 25% lorsque celui-ci dépasse les 35 heures de travail hebdomadaire.

Une réforme soutenue par les socialistes, mais tabou

La réforme des 35 heures avait été lancé par Martine Aubry entre 1998 et 2000 sous le gouvernement Jospin, durant la présidence de Jacques Chirac. Au départ, cette loi était défendue par les socialistes dont le premier secrétaire du parti n’était autre que… François Hollande. Si elle avait fait débat à l’époque, cette réforme avait pour but de mieux distribuer le travail afin de faire reculer le chômage. Malgré tout, les socialistes ont fait un retour en arrière, faisant de ce thème un sujet tabou de la campagne de 2012. Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, avait annoncé un retour au 39 heures, ce qui avait provoqué la colère de la majorité à l’Assemblée Nationale. Ce serait donc un juste milieu que proposerait François Hollande avec une majoration à 10% des heures supplémentaires.