MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Emmanuel Macron veut laisser le pouvoir de licencier aux entreprises

Emmanuel Macron veut laisser le pouvoir de licencier aux entreprises
Partage
Partager sur Facebook

Emmanuel Macron veut laisser le pouvoir aux entreprises de licencier. C'est ce qui ressort d'un document qui a fuité. Le gouvernement ne le reconnaît pas.

C’est une nouvelle sur la réforme du travail qui va faire grincer des dents les syndicats. En effet, un document exclusif du Parisien vient de dévoiler l’avant projet de la nouvelle loi travail que souhaite instaurer le nouveau président. Problème, le porte-parole du gouvernement nie que ce texte provienne du gouvernement. Alors que les syndicats affirment n’avoir jamais eu accès à ces informations lors de leur rencontre avec Emmanuel Macron.

Selon les informations du Parisien, ce texte permettrait de légiférer par ordonnance. Selon le texte, ce document aurait été écrit le 12 mai dernier soit avant la rencontre d’Emmanuel Macron avec les partenaires sociaux. Ce qui bloque dans ce texte, ce sont avant tout les accords d’entreprises qui seraient préconisés et mis en avant. Notamment sur la négociation du contrat de travail. Ce que les syndicats refusent, expliquant une mise en place qui vise à les faire disparaître.

Un texte qui donnerait le pouvoir aux entreprises et pas aux syndicats

En effet, ce texte permet aux patrons de négocier avec les représentants du personnel. Notamment sur les contrats de travail, CDI et CDD. Mais sont aussi concernés les licenciement, préavis, indemnités et les motifs. Si ce document choque, c’est que rien de cela n’a été évoqué dans la réforme du droit du travail mise en place par Emmanuel Macron avec les syndicats. Malgré tout ces lignes pourraient bien être du Macron dans le texte.

En effet, le document a pour objectif de « rebâtir des sécurités professionnelles, universelles, simples et efficaces qui puissent accompagner chacun. Quel que soit le statut ». Des changements qui avaient été mis en avant dans le programme d’Emmanuel Macron lors de sa campagne pour la Présidentielle 2017.

Un document qui date de la campagne d’Emmanuel Macron

Mais lundi 5 juin, un communiqué du gouvernement explique que ce texte ne provient pas de la présidence, ni d’un ministère. Selon le communiqué, le dialogue avec les partenaires sociaux se déroule normalement. Les services du Premier ministre explique même que « c’est un document de travail de campagne, qui date d’avant l’annonce de la composition du gouvernement ». Une position qui n’engagerait donc pas le gouvernement en tant que tel.

Selon le Parisien, le document complet se focaliserait sur huit réformes. La négociation à la carte dans les entreprises, le barème des prud’hommes et le référendum à l’initiative de l’employeur. Mais ce n’est pas tout, la redéfinition du rôle de l’accord de branche, la fusion des instances représentatives du personnel ou encore la réforme de l’assurance chômage seraient aussi au programme. Malgré tout, il faudra attendre qu’Emmanuel Macron puisse légiférer par ordonnance. En effet, cette position doit attendre l’aval des ministres le 20 septembre prochain. Si le programme du gouvernement est respecté. Malgré tout, les législatives pourraient changer la donne.