fbpx
Actualités
Partager sur

L’émission politique: échange intense entre Benoît Hamon et un élu FN

L'émission politique: échange intense entre Benoît Hamon est un élu FN
Partager sur Facebook

Benoît Hamon était l'invité de France 2 pour l'émission politique. Une chose à retenir, le vif échange entre lui et un jeune élu FN.

S’il y a bien une chose à retenir de l’intervention de Benoît Hamon dans l’Emission politique, c’est son échange tendu avec le maire de Beaucaire, Julien Sanchez (FN). L’élu du Gard était venu sur le plateau de France Télévision pour confronter le candidat de la Primaire socialiste à la venue des migrants sur le territoire Français. Et visiblement, l’échange entre les deux hommes a tourné en affrontement verbal.

L’élu frontiste a commencé par attaquer Benoît Hamon en l’accusant de vouloir accueillir des réfugiés sur le sol français. Pour lui, c’est une immigration « qui n’a rien à voir avec notre civilisation ». Mais l’élu du PS n’a pas tardé à répliquer et a accuse lé FN de proposer « comme projet politique d’opposer la misère des uns à la misère des autres ».

Un affrontement verbal entre Benoît Hamon et le FN

Benoît Hamon a même marqué des points sur Twitter avec la phrase, « ce qui est marrant, c’est la peur qui est la vôtre ». Une déclaration qu’il a enchaîné en déclarant que « cette peur ne peut nous conduire qu’à des catastrophes ». Il en a ensuite profité pour tacler le FN sur sa politique et son incapacité à gérer les affaires d’un pays. Il a ensuite ajouté que « nous, la France, membre du conseil de sécurité de l’ONU, 6e puissance mondiale. Nous ne serions pas capables d’accueillir 0.12% de notre population ? Mais quelle idée vous faites vous de votre pays ! Vous avez une idée assez rabougrie de la France ».

On aurait pu croire que Benoît Hamon avait clôturer le débat avec une telle réplique. Mais Julien Sanchez a enchaîné. « Combien d’islamistes sont entrés en France à cause de vos gouvernements ? », a répondu Julien Sanchez. Il évoquait notamment des migrants syriens accueillis au sein des territoires de l’Union Européenne. Parmi ces migrants, des djihadistes s’étaient infiltrés et avaient participé aux attentats de 2015 et de 2016.

Un échange qui devient de plus en plus un règlement de compte

Mais cela n’a pas arrêté Benoît Hamon. « Soyons tempérants. Ne fanfaronnez pas, il y a eu des morts », a-t-il lancé avant d’évoquer les mesures prises par le gouvernement contre ce problème. « Nous, nous avons créé des postes de gendarmes, de policiers. Vous êtes incapables de dominer votre peur », a lancé Benoît Hamon. Le maire de Beaucaire lui a répondu: « Et vous, vous êtes impuissant ».

Un débat tendu qui s’est terminé sur une simple remarque de benoît Hamon. « Vous pouvez ranger vos fiches, vous avez à peu près tout dit », a-t-il lancé à l’élu frontiste.