fbpx
Actualités
Partager sur

Donald Trump: sa signature au mémorial de la Shoah fait débat

Donald Trump: sa signature au mémorial de la Shoah fait débat
Partager
Partager sur Facebook

Le signature du livre d'or du mémorial de la Shoah par Donald Trump fait débat. Et on comprend rapidement pourquoi en comparaison de Barack Obama.

C’est une tradition chez les présidents Américains… Lors de leurs visites en Israel, ils doivent se rendre au mémorial de la Shoah de Yad Vashem, situé à Jérusalem. Ce site dédié à la mémoire des victimes de l’Holocauste de la seconde guerre mondiale dispose d’un livre d’or. Et Donald Trump n’a pas coupé à la règle en se rendant sur le site lors de son deuxième jour de visite mardi 23 mai dernier.

Mais le message de Donald Trump n’est pas réellement du goût de certains. En effet, le nouveau président Américain a écrit ces simples lignes: « C’était un grand honneur d’être ici avec tous mes amis – Tellement incroyable, je n’oublierai jamais! ». Un message assez superficiel et qui ressemble plus à une réunion et une visite éducative et ludique qu’à un message à la mémoire des victimes de la Shoah.

Le message de Barack Obama mis en comparaison avec Donald Trump

En effet, ce message reste malgré tout enjoué. En total contradiction avec les lieux. Ce qui a donc poussé les journalistes présents sur place à faire un comparatif avec son prédécesseur, Barack Obama. ce dernier avait visité le mémorial en 2008, lors de sa prise de mandat. Il avait alors écrit: « Je suis reconnaissant à Yad Vashem et à tous les responsables de cette institution remarquable. À un moment de grand péril et de promesses, de guerre et de lutte, nous sommes bénis d’avoir un rappel si puissant du potentiel de l’homme pour faire le mal. Mais aussi notre capacité à nous relever de la tragédie et à refaire notre monde. Laissez nos enfants venir ici et apprendre cette histoire, afin qu’ils puissent ajouter leur voix pour proclamer « plus jamais » ».

Donald Trump enchaîne les visites diplomatiques

Il faut dire, sans être vulgaire, que ça a une autre gueule… Et ça, certains détracteurs du nouveau président des Etats-Unis ne l’ont pas laissé passer. Malgré tout, Donald Trump a continué sa visite sans encombre. Un voyage diplomatique de deux jours en Israel et sur les territoires palestiniens. Il a notamment rencontré Benjamin Netanyahu, le Premier ministre Israélien, et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Il a notamment annoncé suite à cette rencontre de « personnellement décidé à aider à parvenir à un accord ». Poursuivant son voyage, Donald Trump a notamment pris ses marques à Rome pour y rencontrer le Pape François. Une visite au combien religieuse avant de s’envoler pour Bruxelles où se tiendra un sommet de l’Otan. Il se rendra ensuite en Sicile pour le sommet du G7.