MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Donald Trump accuse les médias de masquer des attentats terroristes

Donald Trump accuse les médias de masquer des attentats terroristes
Partage
Partager sur Facebook

Donald Trump accuse les médias de masquer des attentats terroristes ou de ne pas les couvrir à leur juste valeur. Dans la liste... les attentats du 13 novembre à Paris.

Donald Trump et son équipe qui manipule des alternativefacts, on le savait… Mais inventer des informations et réécrire l’histoire, c’est la première fois depuis son investiture. En effet, Donald Trump a accusé les médias d’être « malhonnêtes », de ne pas parler volontairement d’attaques par « terroristes islamiques radicaux »… Bien évidemment, aucune preuve n’a été apportée pour justifier de telles accusations.

Des attentats terroristes passés sous silence par la presse selon Donald Trump

Depuis la base de MacDill en Floride, il a déclaré: « le groupe Etat islamique est engagé dans une campagne de génocide, commettant des atrocités à travers le monde ». Cette base n’est pas choisie anodinement pour de telles déclarations du président américain. En effet, cette base est le centre névralgique de la lutte contre le groupe terroriste Etat Islamique.

Dans son discours, Donald Trump a affirmé que les « terroristes islamiques radicaux » avaient pour principal objectif de frapper les Etats-Unis. Des attentats de l’ampleur de ceux du 11 septembre et de l’attentat du marathon de Boston. Il a aussi tenu a annoncé que les pays de l’Union Européenne étaient aussi sous le coup de ces menaces terroristes. Mais que certains de ces attentats étaient masqués par les pays.

« Vous avez vu ce qui s’est passé à Paris et à Nice. Cela se passe à travers toute l’Europe. On est arrivé à un point où ces attaques ne sont même plus rapportées par les médias », a déclaré Donald Trump. Bien évidemment, il n’a apporté aucune preuve à ces allégations. D’autant plus qu’aucune trace de tels attentats n’existe aujourd’hui. « Et dans de nombreux cas, la presse très très malhonnête ne veut pas en rendre compte », a ensuite enchérit Donald Trump.

La presse n’a pas parler des attentats du 13 novembre selon Donald Trump

Pour ne pas engendrer une forme de paranoïa et de complotisme (ironie ndrl), il a ensuite conclut en déclarant: « ils ont leurs raisons et vous le savez bien ». Du coup, pour tenter d’éteindre la polémique, les services de presse de la Maison Blanche ont publié une liste d’attentats qui n’ont pas eu « la couverture qui aurait été justifiée ». Dans cette liste se trouve notamment les attentats du 13 novembre à Paris. Evidemment, la presse nationale et internationale n’en a pas dit un mot (ironie 2 ndrl).

Une conseillère du président avait évoqué la semaine dernière un attentat à Bowling Green. Mais il n’y en a jamais eu.