fbpx
Actualités
Partager sur

Migrants: Hollande et Sarkozy se déchirent sur le sort de Calais

Migrants: Hollande et Sarkozy se déchirent sur le sort de Calais

François Hollande s’est rendu lundi 26 septembre à Calais. Le président de la République s’engage à “démanteler complètement” la jungle de Calais.

C’est la première fois de son quinquennat que François Hollande se rend à Calais. Il est venu pour réaffirmer sa volonté de démanteler la jungle de Calais, coeur névralgique de la crise des migrants.

Nicolas Sarkozy était lui-même à Calais le 21 septembre dans le cadre de sa campagne pour la primaire Les Républicains. L’ancien président a ainsi déroulé la liste de ses promesses pour « régler le problème« . Cité par Le Monde, Nicolas Sarkozy évoque la responsabilité du gouvernement actuel dans la crise des migrants.

A Calais la situation des migrants empire pendant la gouvernance Sarkozy

A Calais, Nicolas Sarkozy reproche à François Hollande d’avoir été laxiste sur le dossier de la crise des migrants. Pourtant, Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur en 2002, était responsable de la destruction du camp de Sangatte. Le centre de Sangatte accueillait près de 1800 migrants qui se sont retrouvés à la rue après le démantèlement du centre.

Pour s’assurer que les migrants ne se rabattent sur la ville de Calais, Nicolas Sarkozy avait donc proposé de créer de nouveaux centres. La même proposition qu’a faite Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur aujourd’hui décrié par une partie de la droite … Nicolas Sarkozy y compris. « On ne va pas multiplier les Calais partout en France » a-t-il déclaré pendant son déplacement à Calais.

La crise de Calais, conséquence directe des accords du Touquet

Sur le dossier de la jungle de Calais, les candidats à la primaire de la droite rejettent la faute sur Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé, dans une tribune publiée par le Huffington Post accuse directement les accords du Touquet.

En 2003, Nicolas Sarkozy négocie les accords du Touquet avec le Royaume-Uni. Dans un premier temps, les accords stipulent que les Britanniques accueillent plusieurs milliers de migrants d’un seul coup.

La jungle de Calais se vide quasi immédiatement. Mais les Britanniques obtiennent d’installer des postes de contrôles à Calais avant de donner leur autorisation aux migrants de passer la frontière. Calais devient alors un garde-fou pour les Anglais, empirant la situation de la jungle.

Conscient de cette erreur, Nicolas Sarkozy veut aujourd’hui renégocier les accords du Touquet pour désengorger Calais.

A Calais, le candidat François Hollande répond à Nicolas Sarkozy

Quelques jours après Nicolas Sarkozy c’est au tour de François Hollande de visiter Calais. Comme son prédécesseur, François Hollande ne se rend pas à la jungle mais enchaîne les annonces.

Alors que Nicolas Sarkozy propose de renforcer les contrôles aux frontières, François Hollande veut accentuer la lutte contre les passeurs.

Et là où Nicolas Sarkozy veut reconduire plus de migrants vers la frontière, François Hollande veut accueillir 12 000 migrants supplémentaires. Ils seront répartis sur l’ensemble du territoire dans un des 164 centres d’accueil et d’orientation (CAO).