Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: les Français rejettent en masse Brigitte Macron

Présidentielle 2017: les Français rejettent en masse Brigitte Macron
Partage
Partager sur Facebook

Brigitte Macron est appréciée des Français. Cependant, ils refusent qu’elle obtienne un statut officiel de Première Dame.

Après la présidentielle 2017 et l’élection d’Emmanuel Macron, Brigitte Macron devient Première Dame de France. 68% des Français sont opposés à ce que Brigitte Macron obtienne le statut de Première Dame de France. C’est le résultat d’une enquête YouGov pour le Huffington Post publié ce jeudi.

Les Français sont très attachés au statut de Première Dame. C’est peut-être la raison pour laquelle une grande majorité s’oppose à ce que Brigitte Macron accède à ce statut après la présidentielle 2017.

Mais tout d’abord c’est quoi être Première Dame ?

En France, être Première Dame c’est d’abord un statut honorifique. Il n’existe en effet aucun texte encadrant précisément la fonction du conjoint ou de la conjointe du Président.

C’est pourquoi, pendant sa campagne pour la présidentielle 2017, Emmanuel Macron avait affiché son souhait de changer ça. Le nouveau président avait alors promis de créer un statut de Première Dame.

Brigitte Macron, très appréciée des Français

Aujourd’hui, dans un sondage YouGov pour le Huffington Post, 68% des Français sont opposés à la création de statut. Le sondage précise néanmoins que les Français ont une bonne opinion de Brigitte Macron.

En effet, s’ils sont attachés à leurs Premières Dames, les Français ne souhaitent tout simplement pas que leur statut soit reconnu. Cela entraînerait en effet sans doute une rémunération officielle.

D’autant que 49% des Français interrogés disent avoir une bonne opinion de la nouvelle Première Dame. La femme d’Emmanuel Macron s’est en effet beaucoup fait remarquée pendant cette campagne présidentielle 2017.

Souvent joyeuse, en train de danser pendant les meetings. Elle était aussi le second rôle le plus important du documentaire Les Coulisses de la victoire. On l’y voyait alors tenir d’une main de fer le quotidien de son mari.