MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Attentat de Quebec: l’auteur est un étudiant d’extrême droite

Attentat de Quebec: l'auteur est un étudiant d'extrême droite
Partage
Partager sur Facebook

Le profil de l'auteur de l'attentat de Québec se dévoile peu à peu. Première indication, il était fan de Marine Le Pen et de Donald Trump.

L’attentat a secoué la ville de Québec au Canada. Cet acte terroriste qui a causé la mort de six personnes résonne dans tout le pays encore sous le choc. « Je me croyais en sécurité au Canada », a lancé ce matin une canadienne sur France Inter. En effet, l’attaque qui a touché la mosquée Sainte-Foy a eu l’effet d’un séisme. Justin Trudeau, à Ottawa, a annoncé son soutien au million de personnes qui représentent la communauté musulmane du Canada. Afin de ne pas divisé, il a aussi annoncé que « 36 millions de Canadiens ont aussi le coeur brisé ».

Drapeau en berne sur la totalité du territoire, les témoignages des survivants font froid dans le dos. Selon les premiers éléments de l’enquête, Alexandre Bissonnette, un étudiant de 27 ans, est entré dans la mosquée dimanche soir et a ouvert le feu sur la foule. Un acte de sang-froid après lequel il a fuit en voiture jusqu’au Pont d’Orléans où il s’est rendu à la police locale.

Un fervent défenseur de Marine Le Pen et Donald Trump

Le nom de l’auteur des faits et maintenant connu et des informations sur son profil sont eux aussi sorties dans la presse. L’étudiant en question n’avait pas de casier judiciaire. Etudiant à l’Université Laval depuis 2012 en anthropologie, puis en sciences politiques, il est décrit comme un geek introverti. Passionné par la chasse, il affichait sans retenu ses idées d’extrêmes droites dans les locaux de l’université et les réseaux sociaux.

Il est d’ailleurs reconnu que le jeune homme était fanatisé par les idées d’extrêmes droites. Pro-Trump, pro-Israël, anti-féministe et anti-migrants, il était très actif sur la page de Donald Trump et de marine Le Pen. Il était d’ailleurs une personne active en commentaires violents sur des pages de soutiens aux migrants ou aux associations féministes. Il avait notamment balancé des commentaires xénophobes sur la page « Bienvenue aux réfugiés – Ville de Québec ». Malgré tout, il n’était pas connu pour participer activement aux réunions de groupes radicaux.

Le deuxième suspects a été relâché par la police de Québec

L’auteur de l’attentat de Québec a d’ailleurs été envoyé devant le tribunal de la ville dès lundi après-midi. Onze chefs d’accusation sont retenus contre lui. Six pour meurtres avec préméditation et cinq pour tentatives de meurtre à l’aide d’une arme à feu. D’autres pourraient venir se greffer et notamment « acte terroriste et atteinte à la sécurité nationale ».

Le second suspect arrêté sur les lieux du drame a lui été relâché par les forces de police. Il fait office de témoin dans l’affaire a indiqué la police de Québec sur Twitter.