fbpx
Actualités
Partager sur

Il poignarde 11 fois sa mère et se coupe le pénis

Il poignarde 11 fois sa mère et se coupe le pénis

Un jeune britannique sous l'influence de drogue s'est attaqué à sa mère en rentrant de soirée et l'a poignardée de 11 coups de couteau. Il aurait ensuite utilisé l'arme pour se trancher le pénis

Un jeune anglais de 21 ans est jugé cette semaine pour avoir sauvagement agressé sa mère, en rentrant de soirée dans le West Sussex en Angleterre. Fortement alcoolisé et sous l’influence de drogue, il l’a poignardée de 11 coups de couteaux avant de se découper le pénis.

Les faits se sont déroulés en 2013 : Charles Mann venait de participer à une soirée au cours de laquelle il avait ingéré beaucoup d’alcool et consommé de la « Miaou Miaou », un dérivé de Mephédrone. Il est d’abord monté dans sa chambre et a commencé à la déranger sauvagement. Il est ensuite descendu dans la cuisine où se trouvait Emma, sa mère, et l’a agressée au couteau en lui assénant 11 coups. Après l’avoir poignardée, il aurait également déclaré : Je t’aime, mais c’est la prophétie. Il aurait ensuite retourné son arme contre lui pour se trancher le pénis.

Dérangé et tellement défoncé qu’il ne ressens pas la douleur au pénis

Après avoir réussi à échapper à son fils, elle a appelé les secours en déclarant : mon fils vient de me poignarder et est en train de perdre la tête en bas avec un couteau A l’arrivée de la police, Charles aurait déclaré aux officiers : Je l’ai poignardé à plusieurs reprises, je l’ai tuée. Les secours l’ont décrit comme étant maniaque et dérangé au moment des faits. Il était selon eux tellement défoncé lors de l’attaque qui ne réagissait pas à la douleur infligée par la plaie qu’il s’était faite au pénis. Il aurait également eu des paroles étranges : Je ne veux pas vivre. Amenez-moi à la lumière, je peux voir les vampires.

16 mois de prison pour lui, plusieurs pontages pour sa mère

Emma Charles s’en est finalement sortie vivante : elle a du subir de multiples pontages à l’un de ses poumons et souffrait de blessures au bras à la tête et à la nuque. Il a finalement été condamné à 16 mois de prison. Considéré comme dans un état psychologique dérangeant aggravé par sa prise de drogue au moment des faits, Charles semble avoir légèrement récupéré mais demeure fragile selon les enquêteurs et spécialistes de l’hôpital psychiatrique qui s’est occupé de lui.

Source : Dailymail