fbpx
Actualités
Partager sur

Permis de conduire: la réforme ne passe pas chez les inspecteurs

Les trois syndicats d’inspecteurs et délégués du permis de conduire appellent à la grève aujourd'hui. Ils se mobilisent contre la réforme du Code de la route.

Après la mobilisation des auto-écoles début février pour réclamer le report de la réforme du Code de la route. Ils avaient effectué une opération-escargot. Aujourd’hui ce sont les inspecteurs du permis de conduire qui se mobilisent. Ils ont décidé de montrer leur mécontentement avec une journée de grève prévue ce mardi. Les trois syndicats d’inspecteurs et délégués du permis de conduire appellent à la grève pour la lutte contre une « privatisation de l’examen du code » qu’ils jugent dangereuse pour leur profession et les candidats.

« La réforme (…) continue à détruire méthodiquement le service public »

Les deux syndicats Snica-FO et l’Unsa-Saneer appellent à une grève reconductible, SNPTAS-CGT n’appelle qu’à 24 h de mobilisation. Un rassemblement est également prévu jeudi devant la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) à Paris. Dans le cadre de la réforme du permis de conduire, ce ne sont plus les fonctionnaires qui feront passer l’examen mais des prestataires privés. L’objectif est de raccourcir les délais pour pouvoir passer ou repasser son permis. De plus, cela entraînerait un coût de 30 euros par passage à l’examen pour les apprentis conducteurs. Cette réforme devrait entrer en vigueur d’ici septembre. « La réforme initiée en juin 2014 continue à détruire méthodiquement le service public », déclare le syndicat e Snica-FO dans un communiqué. « La privatisation de l’examen du code de la route c’est, dès demain, un examen de code payant pour une jeunesse désargentée ! La seule réponse républicaine et responsable, ce sont des examens publics et gratuits dans toutes les catégories de permis. »

Que prévoit la réforme ?

La réforme du Code de la route contient une mesure qui fait rager les professionnels de l’auto-école. C’est celle de l’externalisation concernant la prise en charge de l’examen. Il pourrait être transmis à la Poste par exemple (des postiers deviendraient examinateurs). Une mesure qui soulève une levée de bouclier. Mais ce n’est pas le seul changement. Le 18 avril prochain, une nouvelle banque de photos pour les examens sera proposée aux candidats. Elle passe de 700 diaporamas à 1015. De plus les questions feront beaucoup plus appel au bon sens des candidats. Un changement dans la pédagogie, l’objectif est de former des conducteurs intelligents.