fbpx
Actualités
Partager sur

Accusé de pédophilie il change de sexe pour échapper a sa condamnation

Accusé de pédophilie il change de sexe pour échapper a sa condamnation

Après avoir violé le fils de sa compagne, un Hondurien de 24 ans a fui au Mexique pour changer de sexe. Il a malgré tout été reconnu par sa femme et a été condamné pour pédophilie

Malgré sa transformation radicale, José Lucas Majano Mejia, un hondurien de 24 ans, a été démasqué par sa femme et a fini par être condamné pour pédophilie. Pourtant, l’homme avait changé de sexe après avoir violé le fils de sa compagne.

Recherché pour pédophilie, il fuit au Mexique et change de sexe

José Lucas Majano Mejia s’était marié avec cette dernière qui avait déjà deux enfants d’une précédente union. En 2012, l’un d’eux, alors âgé de 9 ans, avait accusé José de l’avoir violé. Ce dernier n’avait pas pu être traduit en justice car il était parvenu à fuir au Mexique avec l’aide de sa mère avant que la police ne l’attrape. C’est la-bas qu’il aurait entrepris son changement de sexe. Il s’était fait implanter une poitrine, avait rallongé ses cheveux et se faisait appeler « Keysa ». Malgré les efforts fournis pour faire oublier son genre et son visage, la supercherie n’a pas duré longtemps. A son retour au Honduras, ses opérations ne sont pas parvenues à faire oublier son ancienne identité.

José Lucas Majano Mejia avait changé de sexe, pensant passer inperçu
José Lucas Majano Mejia avait changé de sexe, pensant passer inperçu

Sa femme le reconnait, et convainc la justice qu’il s’agit de son mari

C’est sa femme qui s’est aperçue qu’il avait subi une opération chirurgicale : elle a d’abord été intriguée par la présence d’une femme chez sa belle-mère. Elle a ensuite fait un tour sur les réseaux sociaux et après avoir vu les photos de cette femme, qui rencontrait un certain succès auprès des autres internautes, elle a reconnu son ex-mari. Elle s’est alors munie des images avant de se rendre au commissariat lu plus proche, à San Pedro Sula au Honduras, à 240 km de la capitale, pour prouver qu’il s’agissait bien de son ex-mari pédophile. José Lucas Majano Mejia a fini par être arrêté. Il risquerait entre 45 e 60 ans de prison ferme pour pédophilie.

Photos DR

Sources : 20 Minutes, La Prensa