fbpx
Actualités
Partager sur

Paris: la vidéo d’un homme humilié par des policiers fait polémique

Paris: la vidéo d’un homme humilié par des policiers fait polémique

La vidéo du contrôle de police du joueur de rugby-fauteuil François Bayga est vite devenue virale

A Paris, un homme en fauteuil roulant amputé d’un bras et des deux jambes a subi « un contrôle de police abusif » sur le quai de la gare de Lyon. Filmé lors de son contrôle, la vidéo de son interpellation cumule des milliers de vues sur Youtube.

Un contrôle de police abusif

La vidéo dure 12 minutes et a été vue plus de 70 000 fois. Sur ces images on peut voir des policiers pratiquer un contrôle musclé sur un homme handicapé. L’obligeant à se dévêtir et à enlever ses prothèses, les forces de l’ordre ont provoqué l’indignation des internautes. Contacté par 20 minutes, la victime François Bayga, joueur de rugby-fauteuil en Ile-de-France, a révélé s’être senti totalement humilié. Selon les caméras de vidéosurveillance, l’homme était en train d’uriner dans une poubelle sur les quais de la Gare de Lyon lorsque les policiers ont décidé de l’interpeller.
« Ils m’ont demandé où j’avais eu mon téléphone, m’accusant de l’avoir volé. J’ai commencé à m’énerver, je ne comprenais pas ce qu’ils voulaient. J’ai été plaqué contre le mur et tandis que je me débattais l’un des policiers me tirait la jambe. Il voulait savoir ce que j’avais sur moi, je leur ai dit plusieurs fois « ce sont des prothèses ». Ils ont insisté pour me fouiller, » témoigne François Bagya à France 24. Encore mortifié, l’homme a décidé de déposer une main courante.

Une vidéo devenue virale

« Je me suis retrouvé devant une fouille d’une brutalité inouïe à la Gare de Lyon. Les agents ont obligé cet homme à se dénuder, le pauvre s’est retrouvé sans prothèse afin de prouver sa coopération aux yeux de la loi, » explique Jean-Didier Bakekolo, l’auteur de la vidéo, dans sa publication. Fortement soutenu par les internautes, sur Facebook, le CAPSAAA (Cap Sport Art Aventure Amitié) a tenu à poster un message en s’adressant François Bayga : « La grande famille du CAPSAAA apporte amitié, soutien et solidarité à François, joueur de rugby-fauteuil de notre club. L’intégrité et l’intimité de tout homme, handicapé ou non, jeune ou vieux, riche ou pauvre,…. sont des biens précieux que nul ne peut bafouer. Jamais »