fbpx
Actualités
Partager sur

Nuit Debout: des violences dans la soirée à Paris (vidéos)

Nuit Debout: des violences dans la soirée à Paris (vidéos)
Partager
Partager sur Facebook

Après l'intervention télévisée de François Hollande dans la soirée, des participants de Nuit Debout ont voulu marcher vers l'Elysée.

Cela fait deux semaines qu’ils se réunissent place de la République à Paris pour passer la « Nuit Debout ». Hier jeudi 14 avril au soir, près de 300 manifestants ont décidé d’organiser une marche vers l’Élysée, suite à l’intervention télévisée de François Hollande. Ils ont été déviés par les CRS. Et c’est à ce moment que des casseurs sont intervenus pour commettre de violentes dégradations. Ils ont brisé de nombreuses vitrines, des abribus et des voitures.

Le mouvement Nuit Debout se durcit ?

Les forces de police avait été déployées en conséquence et la mobilisation n’a pas engendré de blessés. Les manifestants de Nuit Debout ont marché dans les rues des arrondissements du centre et du nord de Paris pour enfin se disperser par petits groupes éparses. La police a ensuite indiqué avoir procédé à plusieurs contrôles d’identité. La mobilisation fait suite à la déception face aux déclarations de François Hollande sur France 2 dans l’émission « Dialogues Citoyens ». Le président de la République a notamment exclu un retrait de la Loi Travail. Ce texte est à la base du mouvement Nuit Debout, qui est lui-même une émanation de la mobilisation contre ce même texte. Mobilisation qui a dégénérée, plus tôt dans la journée.

Des affrontements violents entre CRS et jeunes plus tôt dans la journée

A Paris, Nantes ou Montpellier, des violences ont eu lieu en marge de la manifestation contre la Loi Travail. Dans la capitale, c’est notamment le quartier de Stalingrad dans le 19e arrondissement que des face-à-face tendus entre jeunes et forces de l’ordre sont arrivés. Etudiants et lycéens s’étaient donné rendez-vous près de la place Stalingrad pour rejoindre la place de la Bastille. Ils se sont sont vu stopper par les CRS. Sur des images de BFM TV, on peut voir la violence des affrontements. Une jeune fille s’est vu donner un puissant coup de pied dans le ventre par un policier. C’était déjà dans le même arrondissement qu’une vidéo d’un lycéen frappé au visage par CRS avait fait le tour des réseaux sociaux et avait mené à l’ouverture d’une enquête de l’IGPN.

Images: I-Télé, BFM TV

Crédit photo: AFP