fbpx
Actualités
Partager sur

Noël: une entreprise américaine verse une prime de 100 000 dollars à ses employés

Noël: une entreprise américaine verse une prime de 100 000 dollars à ses employés

Au Texas, une entreprise américaine a décidé d'offrir une prime pour Noël de 100 000 dollars à ses employés.

c’est un beau geste qui a été réalisé par le patron d’une entreprise américaine située à Houston. Jeffery Hildebrand, le patron de l’entreprise Hilcorp Energy Co, spécialisé dans l’énergie, gaz et pétrole, a décidé de verser pour Noël a tous ses employés, une prime de pas moins de 100 000 dollars.

Pour Noël, ils reçoivent 100 000 dollars

Les 1400 employés de la société Hilcorp Energy Co, devraient recevoir une jolie prime de pas moins de 100 000 dollars, soit une somme globale de 140 millions d’euros. Une geste qui ne passe pas inaperçu et arrive à l’approche des fêtes de Noël. Aux Etats-Unis de nombreuses entreprises récompenses leur salariés avec d’importantes primes. Plusieurs employés auraient même déjà reçu une partie de la prime au mois de juin.

Les employés devraient recevoir cette somme en fonction de leur ancienneté dans l’entreprise. Ainsi les employés ayant plus de 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise auront environ 100 000 dollars Relate Houston Journal. Cette somme pourrait permettre aux employés de l’entreprise de faire plaisir à leur proches pour Noël.

Ce n’est pas la première fois que le patron de l’entreprise, Jeffery Hildebrand récompense ses employés explique le Houston Business Journal. En 2010, le milliairdaire avait déjà offert de très beau cadeaux. Les employés avaient alors dû choisir entre une voiture d’une valeur de 50 000 dollars ou une coquette somme de 35 000 dollars en espèce.

Plusieurs objectifs atteints

Le patron de l’entreprise et milliardaire, Jeffery Hildebrand a souhaité récompenser l’ensemble de ses employés à l’approche des fêtes de Noël. En effet, les 1400 employés de l’entreprise Hilcorp Energy Co, ont réussi a atteindre plusieurs mois avant, « dès le printemps, les objectifs demandés pour l’année 2015 » par le patron de la société, explique le quotidien Houston Business Journal. L’entreprise américaine a encore de beaux jours devant elle.