fbpx
Actualités
Partager sur

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac… Ce que coûtent la sécurité des anciens présidents

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac… Ce que coûtent la sécurité des anciens présidents

Que ce soit Nicolas Sarkozy, ou Jacques Chrirac, ou encore Valéry Giscard D'Estaing, les ex-présidents de la République coûtent cher à l'Etat pour assurer leur sécurité.

Le Saviez-vous ? Vos impôts servent aussi à payer les anciens présidents de la République toujours en vie mais plus en fonction. Ils sont trois actuellement à bénéficier de cette aide. Valéry Giscard D’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. A eux trois, annuellement, ils coûtent près de 10 millions d’euros à l’Etat pour leur sécurité. Exactement 9,6 millions. Cette information est tombée sur le blog du député socialiste René Dosière, un élu qui s’est spécialisé dans l’utilisation de l’argent de l’Etat. Un sujet hautement sensible dont il a même sorti un livre dans lequel il traque les différentes utilisations de l’argent par les autorités. Sur la question des trois ex-présidents, l’homme a dû attendre 17 mois avant de recevoir les véritables chiffres.

Une répartition inégale entre chaque ex-président

Si au total, on pourrait penser que le prix d’un ex-président était de 3,3 millions d’euros, ce n’est pas le cas. C’est Valéry Giscard d’Estaing qui coûte le plus cher avec 3,9 millions d’euros. De son côté, Nicolas Sarkozy coûte chaque année 3,3 millions d’euros à l’Etat et Jacques Chirac est le petit dernier avec 2,4 millions d’euros. Si celui qui a dévoilé l’information comprend que les ex-présidents bénéficient d’une protection particulière du fait de leur statut d’ancien chef d’Etat, il ne comprend cependant pas la somme faramineuse mise à leur disposition, surtout dans un pays en crise où l’Etat et sa population s’engage à la réduction des budgets.

Des maisons secondaires qui coûtent très chères

Surtout que le coût de cette protection est avant tout lié aux propriétaires de résidences secondaires. En effet, une partie de la somme liée à la protection de Jacques correspond au « coût de la gendarmerie qui assure la garde de son château de Bity en Corrèze : 502 407 euros », explique René Dosière au journal La Dépêche. Mais ce n’est rien avec la surveillance de la propriété de Valéry Giscard D’Estaing dans le Loir et Cher qui s’élève à 1 303 163 euros. De son côté, les biens immobiliers de Nicolas Sarkozy ne nécessitent pas de protection, il n’a pas de résidence secondaire.

Nicolas Sarkozy coûte cher en personnel de sécurité

Mais si le montant alloué à la protection de Nicolas Sarkozy est si élevé c’est que Nicolas Sarkozy dispose d’une protection rapprochée dont se charge la police nationale et les CRS… Au total, ce sont 1,8 millions d’euros qui sont offerts à l’ex-président, soit un coût deux fois plus élevé que pour son prédécesseur Jacques Chirac. Pour Nicolas Sarkozy, la garde statique nécessite la présence d’au moins six personnes 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Sur cette polémique, René Dosière explique que chacun des ex-présidents a des droits une fois son mandat terminé: « un appartement de fonction meublé, au service duquel sont affectées deux personnes, Deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs, sept collaborateurs permanents. Au total, les «ex» disposent de 13 personnes en permanence. Mais ces avantages reposent sur une base juridique fragile, voire même nulle ».