fbpx
Actualités
Partager sur

Morning News: Yassin Salhi s’est suicidé en prison, des assignations à résidence conformes, l’armée française aurait tué plusieurs terroristes au Mali

Morning News:  Yassin Salhi s’est suicidé en prison, des assignations à résidence conformes, l’armée française aurait tué plusieurs terroristes au Mali

Ce qu'il faut retenir dans l'actualité du mercredi 23 décembre 2015, Yassin Salhi s'est suicidé en prison, les assignations à résidences seraient conformes à la constitution, et l'armée française aurait tué plusieurs terroristes.

Comme chaque matin, MCE vous propose un condensé des informations principales de la matinée. Dans le Morning News du mercredi 23 décembre 2015, Yassin Salhi s’est suicidé en prison, les assignations à résidences seraient conformes à la constitution, et l’armée française aurait tué plusieurs terroristes.

Yassin Salhi s’est suicidé en prison

L’homme qui avait décapité son patron s’est suicidé ce matin dans la cellule de sa prison à Fleury-Merogis. L’homme avait mis en examen puis incarcéré pour des faits de relation avec une entreprise terroriste.
Yassin Salhi, qui a toujours nié les faits, avait attaqué en juin dernier un site gazier.
Le personnel encadrant de la prison a pourtant estimé que l’homme n’avait pas des pensées suicidaires.

Etat: les assignations à résidence seraient conformes

Depuis les sanglants attentats de Paris ou 130 personnes sont mortes, l’état d’urgence a été instauré par le gouvernement. Le gouvernement français a effectué plusieurs perquisitions, trouvant un véritable arsenal de guerre.

« Le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution les neuf premiers alinéas de l’article 6 de la loi du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence », rapporte le quotidien l‘Express. Les assignations a résidence sont donc conformes à la constitution.
Depuis les sanglants attentats de Paris en novembre dernier, environ 300 personnes auraient été assignés à résidence.

L’armée française aurait tué plusieurs terroristes au Mali

Au Mali dans la région de Ménaka, des militaires français auraient tué plusieurs terroristes, une dizaine environ dans la nuit de samedi 19 au dimanche 20 décembre 2015.

« Au terme de combats violents qui ont duré près de quatre heures, deux pick-ups et une dizaine de motos ont été saisis. Une dizaine de terroristes ont été neutralisés Une quantité importante d’armements et d’explosifs a été récupérée », rapporte le ministère de la Défense dans un communiqué.