fbpx
Actualités
Partager sur

Morning News: tous les résultats des départementales, la circulation alternée à Paris et la SNCF jugée pour racisme

Morning News: tous les résultats des départementales, la circulation alternée à Paris et la SNCF jugée pour racisme

Ce lundi 23 mars, les résultats des départementales en France, la circulation alternée à Paris et la SNCF jugée pour discrimination raciale

Chaque jour, MCE vous propose un résumé des trois informations principales. Ce lundi 23 mars, découvrez les résultats complets des départementales, la circulation alternée à Paris à cause de la pollution et la SNCF jugée pour discrimination raciale.

Les résultats des départementales

Les résultats du premier tour des élections départementales sont tombés ce dimanche soir. La participation a été de près de 50%. La droite est arrivée largement en tête, en effet l’alliance UMP-UDI a obtenu 32,5% des voix. Le Front National, annoncé à 30% dans les sondages, est finalement arrivé en deuxième position avec 25,8%.

Le Parti socialiste est quant à lui le perdant de ces élections avec 24% des votes. Découvrez tous les résultats canton par canton sur Le Parisien.

La circulation alternée à Paris contre la pollution

La circulation alternée est en place ce lundi 23 mars depuis 5h30, à Paris et en proche banlieue. Cette mesure vise à faire face au pic de pollution qui embrume Paris depuis plusieurs jours. A 8 heures, il y avait 30% de bouchons en moins.

Paris et 22 communes limitrophes sont concernées. Ce lundi, seuls les véhicules aux plaques d’immatriculation impaires sont autorisés à circuler. Les véhicules propres, les auto-écoles et les véhicules transportant au moins trois personnes bénéficient d’une dérogation. La circulation alternée autorise les véhicules pairs à circuler les jours pairs et inversement.

La SNCF jugée pour discrimination raciale

La SNCF est jugée à partir de ce lundi pour discrimination raciale. Le procès concerne 832 cheminots marocains ou d’origine marocaines, qui dénoncent des inégalités de traitements. Pour l’avocate des cheminots, Clélie de Lesquen-Jonas, la SNCF n’a pas respecté le principe d’égalité de traitement entre des salariés placés dans une situation identique.

Deux magistrats des Prudhommes vont tenir quatorze audiences jusqu’au vendredi 27. Les plaignants demandent en moyenne 400 000 euros de dommages et intérêts, soit un total de 300 millions d’euros pour la SNCF.

Sources : Le Parisien, Europe 1, Les Echoc, Le Parisien, Le Figaro
Photo DR Reuters