fbpx
Actualités
Partager sur

Morning News: tout savoir sur l’éclipse, la production de « Dropped » répond aux accusations et les salariés de Charlie Hebdo veulent être actionnaires

Morning News tout savoir sur l'éclipse, la production de Dropped répond aux accusations et les salariés de Charlie Hebdo veulent être actionnaires

Ce vendredi 20 mars, l'éclipse totale en France, les explications de la production de "Dropped" et les salariés de "Charlie Hebdo" souhaitent être actionnaires

Chaque matin, MCE vous propose un résumé des trois informations principales. Ce vendredi 20 mars, tout savoir sur l’éclipse en France, la production de Dropped répond aux accusations sur le manque de sécurité et les salariés de Charlie Hebdo veulent devenir actionnaires du journal.

L’éclipse solaire sous toutes ses coutures

Événement exceptionnel, ce vendredi 20 mars mars, la Lune et le Soleil se sont rencontrés. La Lune a ainsi caché le Soleil totalement pendant quelque minutes. C’est l’éclipse totale.

Le phénomène a débuté à 9h15 pour atteindre son maximum entre 10h15 et 10h45. C’est dans le Nord-Ouest de la France que l’éclipse a été la plus visible. En effet, le soleil était caché à 80% contre 78% en Île-de-France. A Paris, les nuages ont quelque peu gâché le spectacle. En effet, difficile de s’apercevoir de l’éclipse avec ce temps voilé.

La production de « Dropped » s’explique

Le ton monte après le drame en Argentine qui a fait dix morts sur le tournage de l’émission Dropped de TF1. Le frère de Florence Arthaud, navigatrice morte dans le crash, avait dénoncé sur BFMTV un manque de sécurité. Selon lui, les pilotes auraient effectué une manœuvre dangereuse pour obtenir de belles images.

La production ALP a répondu aux accusations pour Jean-Marc Morandini : Il y a eu un brief de sécurité, et les pilotes ont répété leur manœuvre au sol avant le décollage. Les images qui ont été remises aux enquêteurs montrent les décollages l’un après l’autre, avec une distance de sécurité normale. D’après le juge argentin, il s’agit d’une mauvaise coordination entre eux.

Les salariés de « Charlie Hebdo » bientôt actionnaires ?

Onze salariés de Charlie Hebdo souhaitent devenir actionnaires salariés du journal. 30 millions d’euros ont été recueillis depuis l’attentat de janvier. Le dessinateur Luz et l’urgentiste Patrick Pelloux font partie des onze collaborateurs qui souhaitent s’associer.

La direction du journal a déclaré : Nous prenons acte des souhaits des salariés d’être associés à la vie du journal. Mais nous sommes très loin de la réflexion sur l’actionnariat.

Sources : BFMTV, Le Parisien, Le Point, Jean-Marc Morandini