fbpx
Actualités
Partager sur

Migrants: la ministre du Logement veut loger des réfugiés chez des particuliers

Migrants: la ministre du Logement veut loger des réfugiés chez des particuliers

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a lancé un appel pour permettre à des réfugiés d'être logés chez des particuliers Français.

« Cet appel à projets concerne des personnes majeures, volontaires, ayant obtenu le statut de réfugié. Elles seront logées à titre gratuit, sur tout le territoire national et dans des logements comportant au moins une chambre privative ». La proposition de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, va faire du bruit. Mercredi, elle a lancé un appel pour développer « l’expérimentation de dispositifs d’hébergement de réfugiés chez les particuliers ». Le but étant de pouvoir accueillir un total de 1 000 réfugiés supplémentaire sur le territoire français. « Une convention devra être signée entre le réfugié, le ménage d’accueil et l’association qui les accompagne. Les futurs hôtes s’engagent pour une durée minimum de trois mois et jusqu’à un an », a détaillé le communiqué de presse de la ministre qui envisage de rémunérer à une hauteur de 1 500 par personne et par an les associations aidant à l’accueil d’un réfugié.

L’hébergement est une opportunité pour les réfugiés

Au sein de son communiqué, la ministre encourage les associations à accompagner une cinquantaine de réfugiés dans leur demande et fixe au 20 septembre 2016 la limite de dépôts des dossiers de participations pour que le programme débute dès le 1er octobre 2016. « De leur côté, les associations sélectionnées vont identifier les réfugiés susceptibles de participer à ce dispositif, recenser les propositions d’accueil, procéder à la mise en relation et assurer le suivi social des personnes hébergées. Pour que ce dispositif soit une pleine réussite, les associations seront particulièrement vigilantes sur les conditions matérielles de l’hébergement. Elles auront également la charge de bien informer les hôtes et les réfugiés ainsi que de préparer la rencontre », détaille la ministre qui ajoute que « l’hébergement chez les particuliers est une opportunité pour les réfugiés qui ne peuvent ou ne souhaitent pas tout de suite avoir accès à un logement pérenne ».

30 000 réfugiés pour la France jusqu’en 2017

La ministre a aussi insisté sur le fait que les personnes qui seront hébergés sont des candidats ayant obtenu le statut des réfugiés. Ce qui signifie que ces personnes ont une autorisation de séjourner sur le territoire et que celle-ci sont entrées légalement sur le sol Français. Les personnes présentent dans la Jungle de Calais n’ont, par exemple, pas le droit de bénéficier de ce nouveau projet avant d’avoir la demande d’une possibilité de séjour. Dans sa politique, la France s’est engagée à recevoir 30 000 réfugiés en provenance de Turquie du Liban ou des hotspots (centres de réceptions de migrants grecs et italiens) d’ici 2017.