fbpx
Actualités
Partager sur

Médecine: une avancée sans précédant sur les soins contre la paraplégie

Médecine: une avancée sans précédant sur les soins contre la paraplégie

La paraplégie en passe d'être soignée ? C'est en tout cas ce que laisse sous-entendre ces avancées considérables dans le domaine.

C’est une avancée incroyable dans le traitement de la paraplégie. Des patients qui sont touchés depuis des années ont retrouvé des sensations et un contrôle partiel de leurs jambes. Pour certains, cela se caractérise même par le début d’une vie sexuelle. Des avancée qualifiées de « sans précédentes » pour certains spécialistes qui ont été obtenues avec une travail de rééducation cérébrale et physique nouveau. Dans la revue Scientific Reports, le docteur Miguel Nicolelis explique que « jusqu’à présent, personne n’avait observé la récupération de ces fonctions chez un patient tant d’années (3 à 13 ans) après un diagnostic de paralysie complète des jambes ».

La paraplégie de longue en passe de se soigner ?

L’étude américaine, publiée dans cette même revue le jeudi 11 août dernier, explique que des paraplégiques paralysés de long date auraient retrouvé des sensations et le contrôle partiel de leurs jambes. Il a tout de même fallu un an de travail avec un système de liaison entre le cerveau du patient atteint de paraplégie et un ordinateur. Cet ordinateur envoyé aux huit patients testés, des images d’eux en train de marcher avec l’aide d’un avatar virtuel. Cela a eu pour effet de réactiver les nerfs de la moelle épinière qui est la zone qui a survécu à l’accident mais ne fonctionnait pas chez les personnes touchées par la paraplégie. A terme, des mouvements volontaires ont été enregistrés chez les patients.

Une amélioration incroyable de la mobilité et des senstation

Outre la mobilité, certains patients atteint de paraplégie ont également eu des avancées considérables notamment en ayant repris le contrôle de leur vessie. Deux femmes, immobiles depuis plus de dix ans ont réussi à bouger leurs jambes grâce à une sorte de harnais. L’une d’entre elle peut maintenant s’asseoir et même prendre le volant. La seconde a elle réussi à sentir pour la première fois son bébé et les contractions lors de l’accouchement explique le chercheur. Chez les hommes, « certains d’entre eux ont récupéré la possibilité d’avoir des rapports sexuels, des érections ».