fbpx
Actualités
Partager sur

Marseille inaugure sa première ligne de bus 100% électrique

Marseille inaugure sa première ligne de bus 100% électrique

Marseille fait un pas incroyable vers un transport en commun plus propre. En effet, la deuxième ville de France a lancé une ligne 100% équipée de bus électriques.

Marseille à la pointe de l’écologie ? C’est le cas ! En effet, la ville azuréenne a décidé de lancer la première ligne de bus circulant uniquement à l’électricité. Ce n’est pas réellement la première ligne, mais ce sera la seule qui utilisera des véhicules de taille standard sur la totalité d’une ligne. « Nous sommes les premiers à avoir une ligne 100% électrique en France », a réagi face à l’AFP le président de la communauté d’agglomération Marseille Provence Métropole (MPM) Guy Teissier. Une démarche qui a reçu le soutien complet du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin qui a déclaré que cette démarche « correspond aux orientations environnementales de la ville dans l’engagement national sur la transition énergétique ».

Une ligne historique de Marseille devient 100% électrique

La ligne qui sera totalement électrique sera celle de la ligne 82. Elle passe par le siège de MPM et de la Métropole, le Vieux-Port, le MuCEM et le nouveau quartier d’affaires Euroméditerranée et a pu être équipée de 6 bus. Le parcours est d’ailleurs idéal car il ne propose que très peu de dénivelé, ce qui facilite la circulation des véhicules électriques de ce type. La ville de Marseille étant très vallonnée, il est cependant difficile de mettre en place un système généralisé sur la totalité de l’agglomération. Mais ce qui fait la particularité de ces bus qui coûtent 380 000 euros pièce, c’est « un plus grand confort pour le chauffeur comme pour les passagers », explique un chauffeur testeur qui ajoute qu’ « il n’y a pas un bruit, pas une vibration, c’est le calme. On dirait qu’on roule sur coussin d’air! ».

L’électrique, une manière de respecter l’environnement à grande échelle

La transition énergétique est une priorité dans les politiques municipales. Si la question du changement électrique est importante, le procédé est mis en place dans certaines agglomérations pour compenser le bilan carbone du réseau de transport en commun. En effet, de plus en plus de villes s’équipent de tramway ou de bus hybride afin de limiter les expulsions de CO2. Les parcs automobiles sont eux aussi au goût du jour. En effet, la popularité de la voiture Zoé, produite par Renault, lance une nouvelle vague dans le monde du véhicule électrique. Les bus de la ville de Marseille seront d’ailleurs équipés avec le même type de batterie que cette voiture, 370 kWh. Une avancée qui sera même bientôt adaptée à l’échelle d’un pays. En effet, la Norvège vient d’annoncer l’objectif de bannir toutes les voitures à essence du pays en 2025 au profit de véhicules électriques.

Crédits photo: AFP