fbpx
Actualités
Partager sur

Manifestations: les policiers sortent dans la rue contre la haine anti-flic

Manifestations: les policiers sortent dans la rue contre la haine anti-flic

Le 18 Mai prochain, les policiers manifesteront pour dénoncer la haine anti-flic suite aux mobilisations contre la Loi Travail

Exaspéré que la police soit considérée par les manifestants comme responsable de violences, le syndicat principal de police, Alliance, appelle tous les policiers de France à manifester le 18 mai prochain contre la haine « anti-flic ».

« Nous allons dire stop à la stigmatisation »

Claude Delage, le secrétaire général du syndicat majoritaire Alliance Police Nationale, a annoncé mercredi 4 mai sur les ondes d’Europe 1 une manifestation des forces de l’ordre qui se déroulera le 18 mai prochain. « Alliance Police Nationale organisera le 18 mai prochain une mobilisation nationale pour dénoncer ceux qui dénoncent des prétendues violences policières » a-t-il déclaré, avant de poursuivre :« l’Etat doit prendre la mesure de cette fatigue physique et psychologique. La liberté de manifester, ce n’est pas la liberté de blesser des policiers. » Au vu de ce sentiment de « fatigue », les policiers sont donc invités à se mobiliser partout en France dans deux semaines.
Depuis deux mois, les manifestations contre la Loi travail sont observées partout en France. Face à des slogans et des pancartes de type « tout le monde déteste la police, » les forces de l’ordre se sont retrouvés face à toutes sortes de situations et exigent une reconnaissance.

Un acharnement contre les policiers

Loin d’accuser seulement les manifestants, le syndicat de police Alliance pointe également du doigt le gouvernement. De plus, la publication de deux affiches de la CGT, le 19 avril et le 3 mai, ont également suscité la haine des policiers, selon le syndicat. « La police doit protéger les citoyens et non les frapper ! » Pouvait-on lire sur ces affiches. Une mauvaise publicité pour les policiers qui sont plus de 3 000 à avoir été blessés au cours des manifestations contre la Loi travail. Dans un communiqué de presse, le syndicat Alliance a indiqué vouloir que toute cette « défiance » autour des policiers cesse. Le syndicat compte donc mobilisé tous les policiers pour que cette persécution s’arrête.