fbpx
Actualités
Partager sur

Islam: un sondage révèle ce que pensent les jeunes musulmans des dérives extrémistes de Daech

Islam: un sondage révèle ce que pensent les jeunes musulmans des dérives extrémistes de Daech

Un institut américain de sondage a révélé la vision des jeunes musulmans des groupes terroristes et de l'Islam radical. Ce qui en ressort, c'est que chaque pays est différent.

Une enquête a été menée entre le mois d’octobre et de novembre par un institut de sondage américain de Washington, Zogby Research Services. Ce sondage avait pour objectif d’interroger les jeunes musulmans du monde entier sur l’importance qu’ils portent à leur religion, leur rapport à la foi et surtout, leur avis et vision des groupes terroristes islamistes qui frappent le monde entier ces derniers temps. Selon l’institut de sondage, 5 374 personnes ont pu être interrogées, tous issus d’un panel allant de 15 à 34 ans. Les pays ciblés étant le Maroc, l’Égypte, la Palestine, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Koweït, Bahreïn, et les Émirats Arabes Unis. Et les résultats révèlent quelques surprises. Si une grande majorité est opposée aux pratiques terroristes, certains évoquent tout de même que les groupes terroristes soulèvent des questions intéressantes sur la foi musulmane.

Un sondage qui révèle les différences entre les pays

La première question était simple: « pensez-vous que des groupes comme Daech ou al-Qaida sont une perversion des enseignements de l’islam? ». Au Maroc, 93% considèrent qu’effectivement c’est une perversion. 92% aux Emirats Arabes Unis, mais ce qui n’est pas autant suivi au Koweit et en Arabie Saoudite (45 et 57 %). En Arabie Saoudite d’ailleurs, un jeune sur quatre considère que ces groupes ont tort, « mais soulèvent parfois des problématiques dans lesquelles je suis en accord avec eux ». En Palestine, et en Jordanie, les pays musulmans les plus proches de la zone d’influence de Daech, seulement 15 et 13% pensent que ces mouvements radicaux ne sont « en rien une perversion de l’islam ».

Une jeunesse musulmane à multiples visions

Mais ce sondage révèle surtout la vision très éparpillée de l’Islam radical entre les pays musulmans. A la question « Avez-vous dans votre cercle d’amis ou de connaissances quelqu’un d’une autre religion que la vôtre », chez les Saoudiens, qui sont pourtant 57% à penser que Daech n’est pas une perversion, 96% répondent non. Alors que chez les Emiratis, qui eux sont contre les groupes terroristes à 92% sont 99% à répondent oui. Malgré tout, 86% des musulmans interrogés expliquent que la religion appartient avant tout à la sphère privée, un grand nombre d’entres eux ajoutent cependant être partagés entre « les tentations et les vices de la société actuelle, le souci de préserver son identité et sa pratique de l’islam ». 62% chez les jeunes Koweïtiens, 60% des Égyptiens ou encore 57% des Palestiniens.