fbpx
Actualités
Partager sur

Inondations: un décès enregistré en France et des risques dans plusieurs régions

Inondations: un décès enregistré en France et des risques dans plusieurs régions

Les inondations ont fait leur première victimes en France et la situation n'est pas prête de s'améliorer.

Habitants évacués, coupures d’électricité et routes inondées : 10 départements français restent sous haute surveillance ce jeudi 2 juin. Le Centre, le Sud de l’Île-de-France et une partie du Nord-Est du Pays continuent à faire face, aujourd’hui, à des intempéries historiques. Manuel Valls s’est rendu ce matin au chevet des naufragés de Nemours. Il y a constaté l’importance des inondations causés pas la crue du Loing, survenue dans la nuit de mardi à mercredi.

Les inondations ont fait leur première victime

Les secours ont déjà effectué plus de 10 000 interventions depuis le début de l’épisode pluvieux, dimanche. Ils ont évacué plus de 5 000 personnes, dont 2 200 à Nemours et 1 300 à Souppes-sur-Loing. C’est dans cette commune de Seine-et-Marne que l’on déplore la première victime des intempéries. Une octogénaire a, en effet, été retrouvée morte, victime des inondations mercredi dans sa maison du hameau de Varennes. « Après des manifestations d’inquiétude de ses proches », les secours se sont rendus sur place et ont fait la macabre découverte. La victime a été « découverte noyée », selon la préfecture. Néanmoins, une source policière à préciser qu’elle « était peut-être morte avant », et « pas forcément par noyade », rapporte L’Obs.

Aucune amélioration en perspective

Mercredi, dans la soirée, plus de 500 pompiers, policiers et gendarmes étaient toujours à l’œuvre pour mettre à l’abri de inondations les riverains de Seine-et-Marne. Dans le Loiret, département voisin, il est tombé en trois jours l’équivalent d’un mois et demi de pluie. Les élèves des écoles, collèges et lycées y sont d’ailleurs dispensés de cours aujourd’hui.
Au total, près de 10 000 foyers se retrouvent privés d’électricité dans les départements du Loiret, de la Seine-et-Marne et des Yvelines à cause de intempéries. Les pluies devraient continuer de tomber au moins jusqu’à vendredi sur les régions concernées. L’Essonne a d’ailleurs rejoint l’Indre-et-Loire, le Cher, le Loir-et-Cher, l’Indre, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle en vigilance orange. Le Loiret et la Seine-et-Marne restent, quant à eux, en alerte rouge.