fbpx
Actualités
Partager sur

Une infirmière viole une malade de 101 ans et un aveugle de 80 ans pour son copain

Une infirmière viole une malade de 101 ans et un aveugle de 80 ans pour son copain
Partager
Partager sur Facebook

Une infirmière a commis des actes irréparables en violant plusieurs de ses patients âgés de 101 et 80 ans pour satisfaire les envies de son copain

Christina Sethi est une jeune femme de 25 ans qui habite à Torquay en Angleterre. Infirmière de nuit dans une maison de retraite de la ville, elle avait pour mission de surveiller toutes les heures de 22 heures à 6h30 du matin, l’état de ses patients. Mais ses collègues ne se doutaient certainement pas de ce qu’elle faisait subir à à ces derniers. En effet, cette jeune infirmière a abusé de deux de ses patientes, deux femmes âgées de 101 et 80 ans ainsi que d’un homme aveugle âgé de 80 ans.

Une infirmière viole deux femmes malades de 101 et 80 ans et un octogénaire aveugle

Alors que Christina Sethi travaillait dans cette maison de retraite pour pouvoir gagner sa vie, cette jeune femme faisait subir des actes des plus effroyables à ses patients. Tous malades et très âgés, elle avait d’abord violé à trois reprises, dans la même soirée, une malade d’Alzeihmer âgée de 80 ans. Sa seconde victime, une femme âgée de 101 ans était également placée dans cette maison de retraite pour souffrant d’Alzeihmer. Enfin, un troisième résident octogénaire aveugle et atteint de démence a lui aussi été abusé par Christina Sethi. Ces actes ont été commis entre 2014 et 2015, pour satisfaire les envies de son compagnon.

Son compagnon souhaitait la voir violer des personnes âgées

En plus de ces actes irréparables, la raison de ces abus sexuels est que son compagnon souhaitait voir la jeune femme violer des personnes âgées. En effet, cette dernière a filmé la plupart de ses viols pour les lui montrer par la suite. C’est d’ailleurs après que ses enregistrements ont été découverts dans son ancien ordinateur que Christina Sethi a été arrêtée. La jeune femme avait oublié de supprimer les vidéos compromettantes de son disque dur alors qu’elle avait vendu son ordinateur à un particulier.

L’infirmière a été condamnée il y a quelques jours à 10 ans de prison ferme. Elle a expliqué ses actes car elle pouvait faire « n’importe quoi pour lui (NDLR : son compagnon) ».