fbpx
Actualités
Partager sur

Inde: une religieuse violée par 12 cambrioleurs

Inde: une religieuse violée par 12 cambrioleurs

L'Inde a de nouveau été le théâtre d'un viol d'une rare violence : une religieuse de,75 ans a été abusée sexuellement par 12 cambrioleurs qui s'étaient introduits dans un couvent

Ce nouveau cas de viol intervient dans un contexte de tension et de grogne de la part de la population indienne, qui se sent de moins en moins en sécurité et peste contre la passivité du gouvernement. Cette semaine c’est une religieuse de 75 ans qui a été victime d’un viol en réunion. Alors qu’elle se trouvait dans son couvent proche de la ville de Calcutta, elle est tombée nez à nez avec 12 cambrioleurs qui s’étaient introduits dans le bâtiment. Ils se sont immédiatement attaquée à elle, l’ont bâillonnée et l’on violée en réunion.

Un viol qui survient en pleine période de tension

Mamata Banerjee, le chef du gouvernement de l’état du Bengale a condamné cette horrible attaque et promis une action forte et rapide. L’enquête a d’ores et déjà permis d’arrêter deux suspects. Le sujet est d’autant plus sensible depuis 2012 où avait eu lieu un viol en réunion dans un bus, provoquant la mort d’une étudiante. La semaine dernière dans une autre région du pays, une manifestation contre les viols avait dégénéré : les manifestants avaient sortis un violeur de prison pour le lyncher à mort.

Le gouvernement indien accusé de ne pas vouloir salir sa réputation

La sécurité des femmes est plus que jamais la préoccupation des indiens suite aux viols répétés de ces dernières années. Un documentaire sur le sujet a été interdit dans le pays, de peur qu’il ne crée un climat de tension incontrôlable. Un comportement qui révolte les indiens qui sont descendus de nombreuses fois dans la rue pour protester contre la tendance du gouvernement à vouloir cacher ces affaires au grand public pour ne pas entacher la réputation du pays.

Les législateurs du pays sont actuellement en train de travailler sur un durcissement des peines concernant les viols en Inde, un changement réclamé par les association de défense des droits des femmes.

Photo ©AFP STR

Source : Sud-Ouest