fbpx
Actualités
Partager sur

Hygiène: 185 produits cosmétiques contiennent des substances potentiellement dangereuses

Hygiène: 185 produits cosmétiques contiennent des substances potentiellement dangereuses

185 produits cosmétiques ont été épinglés par l'association UFC-Que Choisir. Il contiendrait des produits allergènes potentiellement dangereux pour le corps humains.

Une inquiétante découverte a été faite autour des produits cosmétiques de notre quotidien. Dentifrice ou shampoing, après-rasage ou lingettes pour bébé… Plus de 185 produits cosmétiques ont été épinglés par l’association UFC-Que Choisir. Lundi 22 février, une étude sous forme de base de données détaille la composition de chacun des produits où il a été retrouvé « des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien », explique le texte de l’enquête. Parmi ces 185 produits cosmétiques, près de 62 sont composés à base de produits allergènes, en grande partie de la méthylisothiazolinone (MIT). Selon l’enquête, c’est « un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau ».

Un allergène très puissant dans un produit pour bébé

Au total, près de 101 produits ont été relevés par l’association pour contenir des produits perturbateurs endocriniens dont 44 recèlent un filtre UV qui est « totalement inutile dans des eaux de toilettes, des démaquillants ou des produits capillaires », pose comme question l’association. Les fournisseurs de ces produits sont de grandes marques. On retrouve par exemple trois produits de la marque Roc, deux produits L’Oréal, deux produits Carrefour, deux Leclerc et bien d’autres encore… Dans son enquête, l’UFC-Que choisir s’inquiète encore plus de certains types de produits: « pire, huit lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea, Pampers contiennent du phénoxyéthanol, un conservateur toxique pour le foie et le sang ! ».

Une carte des produits cosmétiques dangereux diffusée

Mais rien ne peut malheureusement être fait. En effet, les mentions de dangers fournies sur les étiquettes ne servent à rien. En effet, l’association révèle qu’il n’existe aucun encadrement spécial. Pour exemple, le produit lait de toilette Mots d’enfants de Leclerc ou encore les nettoyants féminins Physélia Intimate contiennent du MIT, « un conservateur auquel des dermatologues ont décerné en 2013 la palme peu enviable de l’allergène de l’année ». Afin de limiter ce typos de problème, l’association UFC-Que Choisir a décidé d’appeler tous les consommateurs à la vigilance en mettant à leur disposition une carte afin de repérer les produits dangereux.