Actualités
Partager sur

Une grand-mère poignarde son petit-fils de cinq ans parce qu’il ne trouve pas la télécommande

Une grand-mère poignarde son petit-fils de cinq ans parce qu’il ne trouve pas la télécommande
Partager
Partager sur Facebook

C'est en Russie qu'un drame a eu lieu. Une grand-mère, dans un état d'ébriété avancé a poignardé son petit-fils de cinq ans parce qu'il ne trouvait pas la télécommande

Certains faits divers sont à glacer le sang. Si l’homme qui a poignardé son compagnon à Lyon, parce que son steak était mal cuit, a su choquer les autorités, c’est en Russie qu’un drame a eu lieu en février dernier. En effet, une femme de 51 ans habitant à Lessossibirsk en Sibérie, et grand-mère d’un petit garçon âgé de 5 ans, a commis l’irréparable. Dans un état d’ébriété avancé, elle a alors demandé à son petit-fils de retrouver la télécommande. Ce dernier n’ayant pas réussi, la grand-mère s’est alors munie d’un couteau de cuisine et l’a poignardé à plusieurs reprises.

Elle poignarde son petit-fils de cinq ans … à cause de la télécommande

C’est effectivement en février dernier que ce drame familial a eu lieu en Russie. Alors que la grand-mère âgée de 51 ans était complètement ivre, elle a demandé à son petit-fils, âgé de 5 ans de retrouver la télécommande … en vain. Elle l’a alors poignardé trois fois à l’estomac et au torse. Gravement blessé au foie, le petit garçon a miraculeusement survécu à ses blessures. Entendu par les autorités, il a déclaré : « ne pas avoir pu trouver la télécommande » que sa grand-mère lui demandait.

La cinquantenaire a elle été condamnée vendredi dernier à une peine de 6 ans de prison ferme. Un fait divers qui est malheureusement très répandu en Russie où « 40% des crimes les plus violents commis le sont au sein de la famille », d’après le comité du Kremlin pour les droits de l’Homme, mais qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes. Ainsi, Meli Tibou a posté sur le site faitdivers.org : « Tenter de tuer son petit fils de 5ans pour une télécommande ,on voit bien là ,les ravages de l’alcool. Cette femme est un danger pour son entourage ». A titre indicatif, 2 000 personnes ont été tuées dans des affaires de violences domestiques en Russie.

Source : Faitdivers.org, Sud Ouest