fbpx
Actualités
Partager sur

Gonorrhée: une MST risque de devenir incurable à cause des services médicaux

Gonorrhée: une MST risque de devenir incurable à cause des services médicaux

La gonorrhée devient de plus en plus forte. Cette MST plus connue sous le nom de blennorragie est en passe de devenir une maladie incurable.

Les autorités sanitaires britanniques sont dans le rush ! Sally Davies professeur et médecin hygiéniste en chef du Royaume-Uni a publié un rapport pour alerter les médecins et les pharmaciens de son pays contre la menace de plus en plus pesante de la « super gonorrhée ». Cette maladie est une MST virulente qui ne cesse de progresser et qui contamine de plus en plus de monde de l’autre côté de la Manche. Ce qui est inquiétant c’est que la gonorrhée développe une forme très résistante aux médicaments habituels qui sont utilisés pour la traiter. Pour la spécialiste, la gonorrhée pourrait même « devenir une maladie incurable ».

Les services médicaux responsables du renforcement de la gonorrhée

Si cela devient possible, c’est que la gonorrhée devient de plus en plus résistante. Elle s’explique par une mauvaise utilisation du médicament dans sa prescription et sa délivrance. Habituellement, la gonorrhée peut-être traitée par antibiotique sous forme injectable et en comprimés. Malheureusement dans certaines pharmacies, seul les formats médicamenteux sont prescrits, ce qui ne complète pas le traitement et renforce donc le virus qui se développe en combattant le traitement incomplet. Pour cela, Sally Davies invite les établissements médicaux à faire preuve d’énormément de prudence pour éviter de renforcer un tel virus.

Des symptômes simples et faciles à reconnaître

La gonorrhée est une maladie qui s’attrape lors de rapport sexuel. Elle se transmet lors d’un cas de pénétration vaginale, anale et même orale. S’il y a un moyen simple de lutter contre elle, c’est avant tout le port du préservatif qui limite les risques de transmission des MST. Appelée généralement « chaude pisse ou blennorragie », la gonorrhée devient de plus en plus virulente. Les principaux symptômes sont des brûlures en urinant ou des démangeaisons sur le système reproducteur chez l’homme. Chez la femme, ce sont des écoulements vaginaux et des saignements, ainsi que des douleurs abdominales basses. Pour bien la diagnostiquer, il n’y a qu’un seul système, le dépistage.