fbpx
Actualités
Partager sur

Front National: quelles sont ces communes qui renient le parti d’extrême droite ?

Front National: quelles sont ces communes qui renient le parti d’extrême droite ?

O% pour le Front National, c'est ce qu'il s'est passé dans 110 communes de France. La raison est simple, ses habitants ne comprennent pourquoi ils devraient voter pour le parti d'extrême droite.

Si le vote FN a augmenté dans de nombreuses régions de France, ce n’est pas le cas de certaines zones, notamment dans la Drôme, ou plusieurs villages n’ont pas donné une seule voix au Front National. « Qu’est-ce que tu veux voter FN ici ? A part les sangliers, des Noirs, ici, il n’y en a pas. Il n’y a même pas ce prétexte », lance Marc Decroix, un habitant d’Aubenasson, à FrancetvInfo. Dans sa commune, il y a 52 inscrits, 36 ont voté à gauche, quatre à droite et le reste a voté blanc ou s’est abstenu. Pas une voix n’a été donnée au Front National lors des Régionales de 2015. Le maire du village, Pascal Moreau, comprend ce vote: « on a un peu de chômage, mais c’est moins dur que dans le Nord ou les cités ouvrières. Ici, on se débrouille à droite à gauche, dans les vignes, par exemple ». Malgré tout, le village compte un électeur FN. Mais celui-ci n’est pas allé voté, expliquant avoir eu du monde chez lui le week-end dernier.

« C’est une satisfaction, mais aussi une surprise »

Même son de cloche dans la commune de Teyssières, elle aussi dans la Drôme. Dans ce village de 59 votants, encore une fois, aucun vote n’a été donné au Front National. Le maire du village, Franck Mucke, confie à FrancetvInfo que « c’est une satisfaction, mais aussi une surprise. On avait toujours deux ou trois votes frontistes. Après les attentats, on s’attendait à en avoir une dizaine. Il faut croire que la réaction du gouvernement a inspiré confiance ». Pour lui, le contre du vote FN passe par une meilleure communication. En effet, il a mis en place un système communautaire comme un réseau social à l’échelle de la ville. Selon lui, ici, « tout le monde peut s’y exprimer et exposer ses soucis, plutôt que d’attendre dans son coin et se retrouver à voter FN ».

110 communes n’ont pas donné une voix au Front National

Au total, ce sont 110 communes de France qui n’ont pas donné une seule voix au Front National. Que ce soit Valouse, Asco ou encore Bonnevaux, chacun des habitants de ces communes ne comprend pas cette idée de voter pour le Front National. Bien au chaud dans leur village atypique, ces communes n’ont pas de lien direct avec l’immigration, le chômage où la précarité. Ces thèmes qui sont le champs de bataille du parti d’extrême droite qui a malgré tout marqué de fortes poussées dans certaines zones de France où on ne l’attendait pas, comme en région Centre ou en Bourgogne.