fbpx
Actualités
Partager sur

François Hollande considère que la France va mieux, mais ce n’est pas l’avis des français

François Hollande considère que la France va mieux, mais ce n’est pas l’avis des français

Si pour François Hollande « ça va mieux » pour le pays, les français ne sont pas de cette avis à 86% selon un sondage

« Ça va mieux pour la France », persiste et signe François Hollande ce matin au micro d’Europe 1. Et pourtant, lorsqu’on les interroge, neuf français sur dix n’y croient pas. Un scepticisme paradoxal, puisqu’une courte majorité considère que leur situation personnelle s’est améliorée. Dans un sondage Ifop dévoilé lundi, à la question « diriez-vous qu’aujourd’hui ça va mieux pour vous ? », 51% des sondés répondent oui.

« Ça va mieux », mais pas pour tout le monde

« Quand j’ai eu cette formule, ‘ça va mieux’, ce n’était pas pour dire ‘tout va bien’. Ça va effectivement mieux pour la France, pas forcément pour tous les Français j’en conviens.», s’est expliqué le Président de la République. C’est effectivement le cas de 61% des retraités, 56% des ouvriers et 51% des professions intermédiaires, qui estiment n’avoir vu aucune amélioration de leur côté. « Quand je dis ça va mieux, ce n’est pas un propos de circonstance, ou de campagne, ou de tribune, c’est une réalité », a ajouté François Hollande. Les professions libérales, cadres supérieurs jugent à 63% que leur situation s’est bel et bien améliorée. Les employés s’accordent également là dessus à 59%.

Certains indicateurs vont dans le sens de François Hollande

Si la croissance du produit intérieur brut (PIB) est repartie à la hausse en 2015 et devrait continuer sur cette lancée après trois ans de stagnation, cette amélioration reste pour autant relative. Elle est actuellement toujours inférieure à celle de la zone euro en 2015 selon Eurostat ainsi qu’aux prévisions du candidat Hollande. Cette croissance reste par ailleurs trop faible pour générer des créations d’emplois et réduire le nombre de chômeurs. À ce sujet, le Président de la République a d’ailleurs déclarer que « la bataille n’est pas gagnée », avant d’ajouter « je me bats tous les jours ». En ce qui concerne les impôts, il envisage une nouvelle baisse en 2017, « à la condition que nous ayons des marges de manœuvre. Nous verrons à l’été », a-t-il nuancé. Si elle est effective, une diminution des impôts pourrait renverser la tendance au scepticisme. Une mesure qui serait efficace pour convaincre que la France « va mieux ».

Auteur: V.O.