fbpx
Actualités
Partager sur

France: l’Islam représente un danger pour 45% des catholiques pratiquants

France: l'Islam représente un danger pour 45% des catholiques pratiquants

Les catholiques pratiquants voient de plus en plus l'Islam comme une menace et notamment sur sa visibilité. Si une majorité pense encore qu'il ne faut pas faire d'amalgame, ils sont tout de même 45% à craindre l'Islam.

Une analyse Ifop publiée dans Le Monde samedi dévoile que la méfiance des catholiques pratiquants face à l’Islam est en constante augmentation. En effet, une première enquête dévoilée après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher expliquait que cette question avait des résultats sensiblement identiques à l’opinion générale, après les attentats de Paris en novembre 2015 et ceux de Nice en juillet 2016 qui ont changé la donne. Le décrochage est d’ailleurs très net dans un sondage réalisé par Ifop pour le site Atlantico. Chez les catholiques pratiquants, la peur est plus grande après l’attaque contre l’église de Saint-Etienne du Rouvray qui visait des hommes d’église. Par exemple, en février 2015, ils étaient 62 % des Français a affirmer qu’ « il ne faut pas faire d’amalgame, les musulmans vivent paisiblement en France et seuls les islamistes radicaux présentent une menace ». Ils étaient 64% chez les catholiques à penser ça. Mais si après les événements de juillet, ils sont 63% de l’opinion publique à le penser, seul 49% des catholiques maintiennent leur vision.

Les catholiques pratiquants de plus en plus craintifs

En France, 33% des personnes pensent que l’Islam est un danger et « représente une menace ». Mais chez les catholiques pratiquants, ce chiffre atteint 45% à l’été 2016, soit une progression de 12% en une demi-année. Dans son enquête, Ifop explique que « le meurtre du père Jacques Hamel dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray a constitué un véritable choc dans la population, et a fortiori chez les catholiques ». Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, explique que le climat s’est malheureusement dégradé ces derniers temps:« on voyait le climat se tendre du côté des catholiques pratiquants depuis un certain temps déjà ». L’institut de sondage, qui se penche régulièrement sur la question a notamment pu constater cette position des Français face à l’Islam « encore plus prononcé parmi les catholiques pratiquants que dans l’ensemble de la population ».

Le port du voile devient un problème

Les chiffres dévoilent aussi une autre question inquiétante, celle de la visibilité de l’Islam. En effet, entre octobre 2012 et avril 2016, la question sur « l’influence et la visibilité de l’islam en France sont aujourd’hui trop importantes » a atteint 71% soit plus de 11 points en comparaison de la précédente enquête. Parmi ces craintes, la question du port du voile prend de l’importance et 67 % des catholiques pratiquants voient cela comme une hostilité dans la vie de tous les jours. La peur des attentats et l’inquiétude face à la montée du terrorisme ne fait qu’augmenter les craintes entre les communautés qui petit à petit se désunissent dans une période où le rassemblement national est prôné au dépend de la culture et de la religion.