fbpx
Actualités
Partager sur

Finlande: l’idée de salaire universel commence à germer dans le pays

Finlande: l'idée de salaire universel commence à germer dans le pays

La Finlande semble vouloir tester le salaire universel pour ses habitants. Si pour le moment, il n'est question que de discussion, celui-ci pourrait arriver dès le mois de janvier 2017.

Cette idée n’est pas nouvelle mais la Finlande pourrait être le premier pays à la mettre en application. En effet, l’idée de salaire universel semble être de plus en plus probable dans ce pays de Scandinavie. Le but étant de verser un salaire mensuel aux habitants afin qu’ils puissent vivre décemment malgré que ceux-ci travaillent ou non… La Finlande semble donc être le premier pays à tenter ce procédé grandeur nature car le parlement finlandais va examiner dans une quinzaine de jour la possibilité de mettre en place le système de salaire universel. Mi-novembre, la sécurité sociale finlandaise, KELA, remettra un rapport pour évaluer les possibilités et les retombées d’une telle mise en place de ce système encore jamais testé à l’échelle d’un pays. Si tout est validé, ce salaire universel sera versé pour la première fois au mois de janvier 2017.

Un test sur 2 000 personnes âgés entre 25 et 58 ans

La première idée de gouvernement, c’est de créer un échantillon test dans lequel 2000 personnes, âgées de 25 à 58 ans, seront tirées au sort pour percevoir un chèque mensuel d’environ 600 euros. Les heureux élus pourront donc bénéficier de cet apport financier en une fois tout en conservant une couverture santé gratuite pour une durée de deux ans. Le coût de ce salaire universel à l’Etat a été estimé à 20 millions d’euros. Le but de ce procédé est de permettre et d’encourager les gens à continuer de consommer alors que la crise frappe les ménages de plein fouet. Malgré tout, chez ces heureux élus, il n’y aura que des travailleurs. Les temps partiels, les étudiants et les entrepreneurs car leur situation est trop compliquée à gérer, ce qui fait déjà crier la gauche du pays qui considère ce procédé comme une injustice envers certaines classes sociales.

Le salaire universel plus compliqué à l’échelle de la France

Deuxième point qui exaspère la gauche finlandaise, le côté libéral du salaire universel. En effet, en simplifiant le système de prestation sociale, le nombre de fonctionnaires sera automatiquement réduit. C’est d’ailleurs pour cela que la situation du revenu universel en France est défendu par Frédéric Lefebvre, Alain Madelin et Christine Boutin. Malgré tout, si une réussite du projet vient obliger la Finlande à l’adapter à l’échelle du pays, il ne sera pas possible de l’installer de la même manière en France. En effet, la population de la Finlande est très basse (5 537 690 d’habitants), et le coût de la vie est sensiblement plus élevé que dans l’hexagone. Malgré tout, un tel changement ferait sans doute naître des idées dans la tête des institutions politiques française si cela venait à porter ses fruits.