fbpx
Actualités
Partager sur

Etat Islamique: cinq choses à connaître sur l’organisation terroriste

Etat Islamique: cinq choses à connaître sur l’organisation terroriste

Gouvernement, ambitions, financements… découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'Etat Islamique.

L’Etat Islamique est l’ennemi. De multiples personnalités politiques l’ont annoncé sur les plateaux de journaux télévisés, et la France est en guerre. Mais que faut il savoir sur Daech ?

1 – Combien de forces armées possède Daech ?

Du fait du manque d’information provenant de la zone d’occupation de l’Etat Islamique, il est difficile d’établir la quantité des forces armées de Daech. Dans une précédente interview pour Ma Chaine Etudiante, Jean Claude Allard, chercheur à l’Iris, pense que le nombre d’hommes est de 30 000 soldats, « avec un nombre encore plus important de ceux qui cherchent à les rejoindre ». Leur armement massif est en fait celui des Etats-Unis. Il n’a pas été donné directement à l’organisation terroriste par les américains, mais ce sont en fait les anciens gradés de l’armée Irakienne, formés, entraînés et armés par les USA qui ont fait défection et rejoint les forces de Daech, emportant avec eux leur armement.

2 – Qui dirige l’Etat Islamique ?

Abou Bakr al-Baghdadi

Leur chef est Abou Bakr al-Baghdadi. Il s’est lui-même intronisé Calife. L’homme serait né dans la ville de Samarra, une ville du nord-est de Bagdad, en 1971. Ancien professeur du Coran, il est marqué dans son enfance par une forte timidité. Mais l’homme se serait très rapidement radicalisé et se serait érigé en censeur et en moralisateur de la foi musulmane. Il rejoint alors le Conseil consultatif des moudjahidines en Irak, où il accède en 2006 à la tête du groupe, qui deviendra plus tard l’Etat Islamique. Annoncé blessé au début du mois d’octobre lors d’un raid aérien, l’homme ne serait cependant pas mort et gouvernerait encore l’Etat Islamique.

3 – Pourquoi les terroristes en France sont de nationalité Français ?

Si la question de la radicalisation est évidente, ce n’est pourtant pas la raison principale. Comme l’avait expliqué Jean Claude Allard dans un entretien accordé à MCE, si ce sont les occidentaux radicalisés qui frappent, c’est avant pour une question stratégique. En effet, l’Etat Islamique ne se met jamais en difficulté pour des questions de terrain. Ainsi, Daech envoie des personnes connaissant profondément la société occidentale afin de faire un maximum de dégâts et passer inaperçu avant l’assaut.

4 – Que revendique l’Etat Islamique ?

croisade

Cette question semble assez funeste. Leur objectif militaire est de convertir tous ceux qu’ils appellent « les croisés » à leur foi. S’ils ne le font pas, il les tuent. C’est pour cela que les Chrétiens et les Juifs sont visés. Mais ce n’est pas tout, certains courants de la religion musulmane sont aussi leurs cibles. Revendiqués sunnites, ils cherchent ainsi à convertir aussi les Chiites, les Wahhabites et toutes les mouvances de l’Islam. Cependant, leur objectif est surtout une expansion territoriale afin de poursuivre le Djihad sur les territoires ennemis.

5 – Qui finance leur organisation terroriste ?

Champs pétrolifères d'Irak

Là, c’est compliqué. On sait que les champs pétrolifère d’Irak sont exploités par l’Etat Islamique, ce qui fournit une base forte de leur apport financier. Selon Charles Brisard, expert en financement du terrorisme qui a rendu un rapport sur la question, cela prouve que le groupe terroriste arrive à s’auto-financer. Mais exploiter des ressources ne signifie pas gagner de l’argent. C’est là que la position de la Turquie fait débat. Car selon plusieurs indications, notamment celles évoquées dans les questions de l’Assemblée Nationale mercredi 18 novembre, ce serait la Turquie qui raffinerait le pétrole du groupe terroriste et le revendrait… même à des européens (pas directement, mais par plusieurs intermédiaires). Le pétrole représenterait alors 38% des revenus d’argent de Daech. Entre les contrebandes, le racket des populations et les pillages, il sera dur d’établir des sanctions afin de limiter le pouvoir d’action économique de Daech. Le rapport du spécialiste affirme que le solde de l’Etat Islamique s’élèverait à 2 200 milliards de dollars.