fbpx
Actualités
Partager sur

Elles font boire de la lessive et brûlent les testicules de leur copain infidèle

Elles font boire de la lessive et brûlent les testicules de leur copain infidèle

Trois filles et un homme ont été condamnées après avoir torturé un homme soupçonné d'infidélité. Attaché à une chaise, il a, entre autres, dû avaler de la lessive et s'est fait brûler les testicules

Lors du procès, les juges ont comparé les heures de tortures subies par la victime à une scène du film Reservoir Dogs de Quentin Tarantino. Trois jeunes femmes ont tendu un piège à un homme qui avait les avait toutes les trois trompées (ils serait sorti avec les trois en même temps). Lorsqu’elle se sont rendues compte de la malhonnêteté de leur petit copain, elles l’ont attiré dans une maison de Scarborough aux Royaume-Uni et lui ont fait subir les pires sévices.

Des bigoudis chauffants sur les testicules, une roulette à pizza et de la lessive

Les trois jeunes femmes ont attaché leur victime à une chaise et ont commencé par le rouer de coups. Elles ont ensuite utilisé plusieurs ustensiles pour torturer l’homme : elles l’ont d’abord forcé à boire de la lessive liquide puis, pendant que l’une lui brûlait les testicules avec des bigoudis chauffants, une autre le brûlait au briquet à divers endroits du corps, comme le cou. Les deux autres participantes de cette séance de torture se moquaient de lui. Elles l’ont menacé à plusieurs reprises de l’étouffer ou de l’égorger avec un cutter. L’une des trois jeunes femme lui a également parcouru le corps avec une roulette à pizza.

Une quatrième personne prend part aux violences

Puis après ces longues minutes de sévices, elles ont renversé la chaise où il était ligoté et l’ont à nouveau roué de coups de pied et de coups de poing. A ce moment-là, une quatrième personne, un homme, est apparue pour asséner à son tour quelques coups de pieds à la victime avant de repartir dans une autre pièce de la maison. Elle ont fini par le laisser partir après avoir pris soin de lui dérober son téléphone.

C’est la belle-mère de la victime qui est allée porter plainte pour les violences subites par son beau fils. Les deux instigatrices du piège et de la séance de torture ont été condamnées deux ans de travaux d’intérêt général et cent heures de travail non rémunéré. La troisième a évité de justesse les 5 ans de prison considérant son état psychologique fragile. Le garçon a de son côté été condamné à douze mois de prison ferme, car il avait de lourds antécédents de violences ayant entraîné une incapacité.

Photo ©Facebook

Source : 7sur7.be